L' immigration albanaise en Grèce

par Zoé Margaris

Thèse de doctorat en Anthropologie

Sous la direction de Kostas Vergopoulos.

Soutenue en 2004

à Paris 8 .


  • Résumé

    La chute du régime communiste en Albanie a donné lieu à un flux migratoire de membres de la minorité de souche grecque à destination de la Grèce. L’afflux en question, qui se confond avec le rapatriement de « congénères » grecs, se caractérise par la dimension xénophobe du face à face avec l’ « étranger-congénère ». Les membres de la minorité, en tant que catégorie spécifique de la population albanaise et au titre de communauté migratoire en Grèce, ont été progressivement amenés à (re)composer leur identité, en fonction des injonctions de l’état grec, ainsi que des exigences et des modèles des sociétés locales d’accueil. Ainsi, par un jeu d’osmoses culturelles entre communautés locales et migratoires, tant au niveau officiel et qu’au niveau populaire informel, leur identité poste-migratoire se (re)définit, et en générant la synthèse d’objectifs collectifs et de choix individuels, elle se (re)produit ethniquement selon des codes novateurs correspondant à l’espace de référence du moment.

  • Titre traduit

    ˜The œAlbanian migration


  • Résumé

    The fall of the communist regime in Albania has lead to the influx of minority immigrants of Greek origin into Greece, transforming it from a country of origin to a recipient country of immigrants. This influx, often confused with the repatriation of emigrants, is marked by the xenophobic dimension of having to live with the “foreigners-expatriates”. The members of the minority, as a special category in the Albanian population but also as an immigrant group in the Greek community, were gradually lead to the (re)formation of their identity, according to the demands and standards of local recipient communities. Therefore, through the cultural osmosis among local and immigrant communities, in the official –state– as well as the unofficial levels, their identity has been (re)defined after the immigrational experience, and as a generative force of group goals and individual choices is (re)produced ethnically through innovative codes, corresponding to their contemporary field of reference.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 394 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 359-394

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2055
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.