Tsiganes et politique : vers quelle re-présentation : action collective, droits des minorités et citoyenneté

par Claire Cossée

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Jean-François Laé.

Soutenue en 2004

à Paris 8 .


  • Résumé

    Cette thèse étudie l’émergence contemporaine et multiforme d’un mouvement politique cherchant à représenter les intérêts des personnes et des groupes tsiganes. L’analyse comparative porte sur les actions individuelles et collectives de ces nouveaux militants, et la mise en place actuelle d’une représentation institutionnalisée, en France et en Hongrie. Elle interroge donc la question des modèles de citoyenneté, universaliste pour la France, différentialiste pour la Hongrie où prévaut un dispositif de droits collectifs et d’élection d’ « auto-gouvernements » des minorités. Cette thèse aborde, au-delà, des problématiques plus générales : la redéfinition des politiques publiques en Europe ; la redéfinition des frontières entre membres et non-membres des collectivités locales ; ainsi que la redéfinition des figures de « l’étranger » dans l’espace européen. La naissance d’une parole collective tsigane est grandement influencée par les directives européennes en matière de participation des « minorités » et de redéfinition des modalités de consultation des administrés. En continuité d’une comparaison transnationale, la thèse s’achève par une réflexion à propos des enjeux européens traversant la question du statut des Tsiganes en Europe.

  • Titre traduit

    Roma and politics : towards which re-presentation ? : collective action, minority rights and citizenship : comparative analyse France-Hungary


  • Résumé

    This PhD thesis looks at the contemporanean and manysided emergence of a political movement within the Roma community, which objective is to represent the Roma interests, as a community and as individuals. This comparative analysis, conducted in France and Hungary, depicts: first, individual and collective actions embodied within a new type of activism and second, the current implementation of an institutionalised representation. This study focuses on citizenship models, either universalistic, as in the French case, or differencialistic, in the Hungarian case, country where the system is built upon collective rights and minorities elections for “Self-governments”. This thesis also broaches wider issues: the redefinition of public policies within the European Union; the redefinition of the boundaries opposing members and non-members of local communities; and the redefinition of the fluctuant characteristics attached to the image of “the foreigner” in the European area. The shaping of a Roma collective wording is fully influenced by some European directives aimed at widening the minorities’ involvement processes and redefining methods of public consultation. To complete this comparative approach, the thesis tackles some European issues at stake when looking at the Roma status in Europe.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (585 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. [364]-[376] (vol. 1), [586]-[597] (vol. 2)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2054/1,2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MF 2306
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.