Dimension de l'absurde dans les musiques de György Ligeti et de György Kurtág

par François Polloli

Thèse de doctorat en Esthétique

Sous la direction de Jean-Paul Olive.

Soutenue en 2004

à Paris 8 .


  • Résumé

    Une certaine conception de l’absurde conduit à s’interroger, au moyen de l’analyse musicale, sur le sens des oeuvres de Ligeti et de Kurtág qui, en mettant en scène les univers de Carroll ou de Kafka, se situent dans l’ambiguïté paradoxale de l’absurde. La question de l’héritage est centrale chez ces compositeurs hongrois marqués par le nazisme et le stalinisme ; et les nombreuses allégations qu’ils font à la tradition ou à Bartók confèrent un solide substrat à leurs écritures respectives. L’usage qu’ils font des séries et leurs machines musicales témoignent de leur liberté à l’égard de la pensée sérielle ; et la déchirure comme la révolte s’expriment par les altérations qu’ils infligent à des matériaux citationnels ou à des procédés fossilisés. Mais, par leur travail aux frontières de la musique (bruits ou langage), ils élaborent des formes viables qui ouvriraient une éventuelle voie vers un nouvel humanisme dans une société qui, en prétendant au bonheur, sécrète de la douleur.

  • Titre traduit

    Dimension of the absurd in the music of György Ligeti and György Kurtág


  • Résumé

    A certain conception of the absurd leads to interrogations, by means of musical analysis, on the meaning of those works by Ligeti and Kurtág which, through settings of Carroll’s or Kafka’s universe, are situated in the paradoxal ambiguity of the absurd. The question of heritage is central to these Hungarian composers marked by nazism and stalinism, and the numerous references which they make to musical tradition or to Bartók form a solid substratum in their respective writings. Their particular use of series and musical machines are witness to their freedom with regard to serial thinking, and their sense of rupture and revolt are expressed through the alterations which they inflict on citations or fossilized procedures. Yet, by their work at the frontiers of music (noise or language), they elaborate viable forms which open a potential path towards a new humanism in a society which, based on the pursuit of happiness, conceals pain.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (740 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 488-495

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2046/1,2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.