Ironies romantiques : Schlegel - Stendhal

par Marie de Gandt

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Jacques Neefs.

Soutenue en 2004

à Paris 8 .


  • Résumé

    À Iéna, dans les années 1800 Schlegel définit une ironie romantique qui serait le principe de la littérature. Elle est devenue le synonyme de « l’absolu littéraire » à la fin du XXe siècle. Sous les héritages critiques, les textes de Schlegel révèlent une autre version de l’ironie romantique, et, partant, de la modernité. Le romantisme retrouve une inscription dans l’Histoire et dans l’espace de la pensée européenne. La philosophie de Iéna a construit l’ironie contre l’esprit des Lumières. En France, Stendhal cherche un comique romantique. La fin du rire d’Ancien Régime a fait naître un comique triste, marque d’un sujet moderne divisé. Dans ses romans, Stendhal a joué des représentations de l’ironie et pratiqué une ironie narrative singulière pour faire de l’œuvre romanesque une forme-sujet qui puisse traverser le temps et recréer une communauté idéale. L’ironie romantique nomme la représentation du sujet et du monde par laquelle le roman constitue la forme de la pensée.

  • Titre traduit

    Romantic ironies : Schlegel - Stendhal


  • Résumé

    In Iena, at the beginning of the XIXth century, Friedrich Schlegel defined a romantic irony that would be the principle of literature. At the end of the XXth century, romantic irony stands for literature as an absolute. Under the critical layers that covered them, Schlegel’s writings reveal another version of romantic irony, hence, of modernity. Romanticism is reinscribed in History and in the space of European thought. The Ienaean philosophy built irony against the “esprit” of the XVIIIth century French philosophers. In France, Stendhal acknowledges the loss of Ancient Régime laughter and the beginning of a sad comic, sign of a divided subject. In his novels, he played upon the various representations of irony and practiced a unique narrative irony : the novel gains the features of a subject that can go through time and recreate an ideal community. Romantic irony names the representation of the subject and the vision of the world through which the novel constitutes the form of thought.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (1213 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 1123-1201

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2045/1,2,3
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.