"Ouvrier", "usine" et "politique" dans l'Italie d'aujourd'hui : enquêtes d'anthropologie ouvrière dans une entreprise mécanique d'Emilie-Romagne

par Anne Duhin

Thèse de doctorat en Anthropologie et sociologie du politique

Sous la direction de Sylvain Lazarus.

Soutenue en 2004

à Paris 8 .


  • Résumé

    Cette thèse porte sur les formes de pensée des ouvriers d’une usine mécanique de Bologne, capitale de l’Emilie Romagne, en Italie. Elle est basée sur des entretiens réalisés en 2000 et 2003 dans l’usine. Elle s’inscrit dans le champ de l’anthropologie des singularités subjective et montre la pertinence de renouveler les catégories d’analyse quant à la question des ouvriers et des usines, aujourd’hui, afin d’en saisir les nouveaux termes. Si les ouvriers ne se pensent plus avec les référents anciens à la classe, ni en s’identifiant à un groupe, ils tiennent néanmoins à leur propre endroit des propos inédits qui montrent qu’ouvrier et usine sont des champs d’investigation essentiels pour la connaissance du contemporain. Cette étude montre quels mots et thèmes sont porteurs pour les ouvriers aujourd’hui comme la question de la politique à l’usine, du syndicat, la nécessaire prise en compte d’une figure du travail positive dans l’usine et en dehors, ou encore la socialité entre ouvriers.

  • Titre traduit

    Worker, factory and politics in Italy nowadays : an anthropological investigation on worker's ways of thinking in a mechanical factory in Emilia-Romagna


  • Résumé

    This PhD is about workers’ ways of thinking in a mechanical factory located in Bologna, the capital of Emilia-Romagna, in Italy. It is based on interviews carried out in the factory in 2000 and 2003. Its problematics are those of an anthropology of singular subjectivities and it demonstrates the relevence to renew the categories of analysis about the issue of workers and factories nowadays in order to grasp its current terms. If workers no more think of themselves with the old class or movement referents nor by identifying themselves with a group, they nevertheless argue original things about themselves showing that worker and factory are essential fields of investigation for contemporaneous knowledge. This work, shows what words and themes are important for Emilian workers today, such as the issue of politics in the factory, that of trade union, the necessary taking into account of a positive notion of the workers’ work inside and outside the factory or again, sociability amongst workers.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 407 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 393-407

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 305.56 DUH ouv
  • Bibliothèque : Université Côte d’Azur. Service commun de la documentation. Bibliothèque Lettres, Arts, Sciences humaines-Henri Bosco.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TU LAS 870
  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2044

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1581-2004-1
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section Droit.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.