La "grande santé" : bien-être médical ou vitalité philosophique

par Olivier Razac

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Alain Brossat.

Soutenue en 2004

à Paris 8 .


  • Résumé

    La santé médicale est une recherche du bien-être grâce à une diététique, une énergétique, une responsabilité pour être équilibré, efficace, intégré. Cette conception s'est historiquement constituée dans une relation tendue avec certaines philosophies. La philosophie stoïcienne qui oppose une volonté de l'événement présent à la peur de l'accident futur du régime Hippocratique. La « grande santé » de Nietzsche qui oppose une Volonté de puissance affirmative à une pensée énergétique angoissée par la dégradation. La « vitalité philosophique » de Deleuze comme vie intense et libre du « Corps sans Organes » contre l'intégration cybernétique d'organismes interdépendants. La médecine protège un corps machine contre des risques d’accidents. Ce corps est plongé dans le temps oppressant de l’usure. Sa vie est minée par une mort omniprésente qui la grignote et la clôt. Les philosophies de la « grande santé » pensent un corps qui se constitue à travers des expériences. Il vit dans un temps immédiat, innocent et infini. La mort n’est rien pour lui, sauf une autodestruction qui est l’essence de la vie.

  • Titre traduit

    The "great health" : medical well being or philosphical vitality


  • Résumé

    Medical health search wellbeing thanks to a dietetics, an energetics, a responsibility to be balanced, effective, to be integrated. Medical health was historically constituted in opposition with certain philosophies. The stoicians oppose a will of the present event at the fear of the future accident of the Hippocratique dietetics. The "great health" of Nietzsche which opposes an affirmative Will to power to an energetic thought distressed by degradation. The "philosophical vitality" of Deleuze sees an intense and free life in the "Body without organs" against the cybernetic integration of interdependent organisms. Medicine protects a body which is a machine of accidents. This body is plunged in the oppressing time of wear. Its life is undermined by an omnipresent death which nibbles it and closes it. Philosophies of the "great health" think a body which is constituted through experiments. It lives in an immediate, innocent and infinite time. Death is nothing for him, except a self-destruction which is the meaning of life.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2006 par Climats à Paris

La grande santé


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 316 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 308-316

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2036
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2006 par Climats à Paris

Informations

  • Sous le titre : La grande santé
  • Détails : 1 vol. (309 p.)
  • ISBN : 2-08-213130-0
  • Annexes : Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.