Les femmes, les mal entendues du discours libertaire ? : de la fin du dix-neuvième siècle à la Grande guerre

par Sophie Kerignard

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Michèle Riot-Sarcey.

Soutenue en 2004

à Paris 8 .


  • Résumé

    Le discours anarchiste sur les femmes, de 1880 à 1914, est d'abord analysé avec trois théoriciens : Pierre-Joseph Proudhon, Max Stirner et Michel Bakounine. Deux événements historiques influencent aussi les libertaires : le mouvement nihiliste russe et la Commune de Paris. Ils s'inscrivent alors entre tradition et protection envers les femmes. Ils développent un discours sur les rôles et la place des femmes au sein de la cellule familiale en s'appuyant sur un mythe du matriarcat et en produisant notamment une propagande néo-malthusienne. Les libertaires amorcent aussi une réflexion contradictoire sur l'amour libre, comme l'illustrent les milieux libres et plusieurs couples. Les relations entre le féminisme et l'anarchisme sont enfin étudiées. Deux tendances anarchistes se dégagent : le féminisme libertaire et l'anarcha-féminisme, qu'illustrent Louise Michel, importante figure du mouvement libertaire, et Gabrielle Petit, militante féministe et révolutionnaire.

  • Titre traduit

    Women, the misunderstood of the anarchist discourse ? from the end of the XIXth century to the Great war


  • Résumé

    Anarchist discourse about women, from 1880 to 1914, is first analysed with three theorists : Pierre-Joseph Proudhon, Max Stirner and Michel Bakounine. Two historical events also influenced the libertarians : the Russian nihilist movement and Paris Commune. They therefore place themselves somewhere between tradition and the protection of women. They develop a discourse on the role and place of women in the family unit based on a matriarchal myth and in particular producing neo-Malthusian propaganda. The libertarians also initiate contradictory thinking on free love, as illustrated by communities and several couples. Finally, the relationship between feminism and anarchy are studied. Two anarchistic tendencies stand out : libertarian feminism and anarcho-feminism, illustrated by Louis Michel, important figure of the libertarian movement, and Gabrielle Petit, feminist militant and revolutionary.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (722 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. et sources f. 611-709. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH1993/1-4
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.