Singularité et intensité : Deleuze et une philosophie de l'immanence

par Takashi Shirani

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jacques Rancière.

Soutenue en 2004

à Paris 8 .


  • Résumé

    Tant que nous tenons à la représentation, caractérisée par divers dualismes, nous ne pouvons penser purement. La logique de l'identité, une des bases de la représentation, provoque le cercle vicieux que Kant avait découvert dans le Cogito cartésien : comment l'acte de penser peut-il penser le sujet pensant ? Ainsi, l'affirmation de la différence (schizophrénie de droit) est une issue d'un tel problème transcendantal. Mais, la solution kantienne du temps comme forme du déterminable laisse encore l'élément extrinsèque. C'est pourquoi Deleuze a introduit l'intensité en tant que différence intérieure, qui peut synthétiser "être" et "penser". La singularité, l'acte de création passive, est un seuil où l'intensité change de nature, de la synthèse passive à la synthèse active. . .

  • Titre traduit

    Singularity and intensity : Deleuze and a philosophy of the immanence


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 500 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 490-495

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH1992
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.