La discrimination visuelle et sémantique des mots dans les affordances lexicales

par Laure Léger

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Charles Tijus.

Soutenue en 2004

à Paris 8 .


  • Résumé

    Les facteurs qui favorisent la reconnaissance et l'identification immédiate de catégories désignées par des mots sont étudiés par l'intermédiaire d'une tâche de recherche visuelle. Notre hypothèse générale est que cette affordance lexicale est déterminée par la discrimination des propriétés visuelles et/ou sémantiques du mot dans son contexte. Les facteurs étudiés sont la structure de présentation, le nombre de mots qui présentent les mêmes propriétés visuelles que la cible, le type de propriétés (couleur ou mise en italique), la fréquence lexicale, la distance sémantique entre la cible et les mots qui l'entourent et la typicalité de cette cible. Les résultats des cinq expérimentations menées précisent quelles sont les propriétés perceptives et sémantiques qui permettent l'émergence d'un mot de son contexte, en fonction de groupement et de différenciation des propriétés relationnelles. Ces résultats sont discutés au regard des différents modèles de détection de cible (Treisman, 1988; Duncan & Humphreys, 1989, Wolfe, 1994), en termes d'apport à l'étude des affordances lexicales et d'ergonomie cognitive des interfaces de types web.

  • Titre traduit

    ˜The œwords visual and semantic discriminability in the word affordance


  • Résumé

    Factors which facilitate the immediat recognition and identification of categories indicated by words are studied using a visual search task. Our main assumption is that word affordance is determined by word visual and/or semantic properties discriminability. The study factors are the visual structure, the number of words which share the same visual properties as the target, the properties type (color or italic font), the lexical frequency, the semantic distance between the target and the words which constitued its context and the target typciality. The results of the five experiments conducted specify which are the perceptual and semantic properties which facilitate the word discriminability from its context, according to the grouping and the differentiation of the relational proprerties. These results are discussed with different visual search models (Treisman, 1988 ; Duncan & Humphreys, 1989 and Wolfe, 1994), in terms of the word affordance study contribution and web interface human factors contribution.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 282 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 227-233

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 1941
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.