Effet de polluants atmosphériques gazeux sur l'allergénicité du pollen de Phleum pratense et sur la réponse allergique respiratoire

par Alexandre Motta

Thèse de doctorat en Toxicologie

Sous la direction de Frédéric Bois.

Soutenue en 2004

à Paris 7 .


  • Résumé

    Les conséquences de la pollution atmosphérique sur les voies respiratoires sont de deux sortes: un effet irritant et un effet adjuvant de la réaction allergique respiratoire. Au cours de cette étude, nous avons cherché à observer dans un premier temps, les modifications des allergènes du pollen de Phleum pratense (graminée) induites par une exposition à divers polluants atmosphériques gazeux. Nous avons ensuite déterminé si ces modifications entraînent une modulation de l'allergénicité du pollen, en exposant des rats Brown Norway à des pollens pollués ou non dans un modèle d'allergie respiratoire. Les résultats obtenus montrent que l'exposition du pollen aux polluants, si elle ne modifie pas les allergènes en eux-mêmes, induit leur libération sous forme moléculaire ainsi que sous forme particulaire, associés aux granules cytoplasmiques polliniques. Par la suite, des recherches menées sur ces granules ont prouvé que ces particules ont une capacité allergisante supérieure à celle du pollen entier. De plus, leur petite taille leur permet de pénétrer les dans les poumons, à l'inverse des pollens entiers, qui restent bloqués dans les voies respiratoires supérieures. Nos résultats mettent en évidence un nouveau mécanisme implicant la pollution atmosphérique dans l'augmentation de la prévalence des allergies respiratoires induites par les pollens de graminées. En effet, en induisant la libération des allergènes de pollen, sous une forme hautement allergénique, les polluants atmosphériques induisent l'acroissement de leur bio-disponibilité, en même temps que le risque de maladies allergiques respiratoires liées au pollen, pour la population vivant dans les zones polluées.

  • Titre traduit

    Effects of gazeous atmospheric pollutants on Phleum pratense pollen allergenicity and on the respiratory allergic response


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Air pollution induces a direct irritant effect on the respiratory tracks, as well as an adjuvant effet on the respiratory allergic reaction. During this study, we first determined the allergens modifications induced by an exposure of pollen from the grass Phleum pratense to gaseous air pollutants. In a second step, we measured the effects of the treatment of pollen with pollutants on its allergenicity, in a model of respiratory allergy in the Brown Norway rat. The results showed that the treatment did not modify the allergens themselves, but induced their release in a molecular form, or associated with the pollen cytoplasmic granules. The study of these granules revealed that their allergenic potential is higher than the one of the intact pollen. Moreover, unlike the pollen grains which are blocked in the upper airways, the granules can penetrate into the lungs because of their small size. Our work provides evidence for another mechanism by which air pollution is involved in the current increase of prevalence of pollen-induced respiratory allergic diseases. Indeed, by inducing the release of pollen allergens in a highly allergenic form, air pollution increases their bio-availability and thus, the risk of developing allergy to pollen for the population living in urban areas.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (122 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 159 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2004) 233
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.