Oba et constructions identitaires dans l'espace yoruba nigérian (début XXè siècle - 1962/66)

par Jean-Luc Martineau

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Catherine Coquery-Vidrovitch.

Soutenue en 2004

à Paris 7 .


  • Résumé

    Au début du XXe siècle, l'espace yoruba nigérian était caractérisé par une situation géopolitique confuse héritée des guerres civiles yoruba et des premières décisions administratives des Britanniques (1893-1914). La cité et son " oba " (souverain) n'avaient plus le prestige antérieur. Jusqu'en 1930, le colonisateur remania fortement les frontières intérieures, les équilibres géopolitiques et les structures de gouvernement sans égard pour les institutions existantes. Sous prétexte de restaurer un ordre ancien imaginaire, le colonisateur remodela plusieurs fois les structures d'administration à partir de 1930. Ce furent autant de cadres pour des recompositions identitaires qu'O. Awolowo, leader nationaliste yoruba, exploita après 1945. Les réformes laissèrent des traces durables et parfois contradictoires. En effet, les populations yoruba repensèrent leurs liens à la collectivité et leurs identités ; l'émergence des identités ethno-citadines dans de nombreuses cités eut pour corollaire la formation d'une identité régionale pan-yoruba. Déstabilisées, ces populations, fondamentalement attachées à la cité de leurs ancêtres, se construisirent de nouveaux référents identitaires dont les " oba " constituaient les piliers. Ceux-ci après 1945 devinrent les symboles d'une identité pan-yoruba enracinée dans les cités et ils soutinrent " l'Action Group ", le parti nationaliste régional. La thèse reconstitue les phases de la transformation de " l'obaship " et en analyse les effets sur les processus de construction identitaires. L'ethnicisation des comportements politiques échoua cependant entre 1962 et 1966 mais les " oba " ne perdirent pas le rôle central qu'ils avaient acquis sur la scène civique.


  • Résumé

    At the beginning of the 20th century, the Yoruba part of Nigeria was characterized by a disorderly geopolitical situation resulting from Yoruba civil wars and from first British regulations (1893-1914). The city and its “oba” (sovereign) had then lost their former prestige. Unti11930, the colonizer strongly altered the internal borders, geopolitical balances and the structures of government without regard for the existing historical institutions. The colonizer reorganized several times the structures of administration after 1930 ; this led to several processes of identity building which were exploited by Obafemi Awolowo, the Yoruba nationalist leader, after 1945. The reforms left durable and sometimes contradictory traces. Indeed, Yoruba people reconsidered their links to their communities and their identities; the emergence of town-identities in many cities had as a corollary the formation of a pan-Yoruba regional identity. These destabilized peoples strongly attached to the city of their ancestors, built new identity referents whose “obas” constituted the pillars. After 1945 the “obas” became the symbols of a town-identity rooted in the city and they supported the “Action Group”, the regional nationalist party. This thesis follows the phases of the transformation of the “obaship” and analyzes its effects on the processes of identity building in the Yoruba region. The ethnicisation of political behaviours failed however between 1962 and 1966 but, since then, the “obas” never lost the central role they had acquired on the Nigerian civic scene.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (1120 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 855 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2004) 055

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8282
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.