L'écriture en marge dans l'œuvre de Diderot

par Franck Cabane

Thèse de doctorat en Lettres, sciences humaines et sociales

Sous la direction de Pierre Chartier.

Soutenue en 2004

à Paris 7 .


  • Résumé

    On peut constater que Diderot a composé des commentaires étoffés en marge de certains ouvrages philosophiques, ceux d'Helvétius et d'Hemsterhuis en particulier, qu'il a aussi multiplié les additions en marge de ses propres écrits et développé des annotations marginales dans plusieurs textes, par exemple dans sa traduction de l'Inquiry de Shaftesbury. Si des études locales ont été proposées sur ces sujets, aucune étude d'ensemble n'a été jusqu'à maintenant engagée. Le présent travail se donne pour but de dégager les lignes de partage et les points de cohérence de l'écriture marginale de Diderot à partir d'un corpus qui rassemble une partie importante de sa production, dans les domaines linéraire, philosophique et encyclopédique, et qui couvre une période historique large, qui va de la publication de "l'essai sur le mérite et la vertu" en 1745 à "l'essai sur les règnes de Claude et de Néron" en 1782 - jusqu'aux ultimes retouches de l'opus en 1784. L'examen porte autant sur le seuil ou les seuils des ouvrages de Diderot que sur les éléments d'expansion et de discontinuité qui sont mis en travail dans son opus. Nous avons analysé divers aspects de l'écriture marginale : tracé de l'écriture, poétique des marginalia, écritures philosophiques croisées, travail à double main aux confins de "l'Encyclopédie", déclinaisons additionnelles et pratiques, à tous égards emblématiques, du supplément. De l'examen du seuil de l'œuvre à l'analyse de sa mobilité interne et externe, mixte d'expansion et de discontinuité, nous avons tenté d'éclairer les moments importants de captation de la pensée des autres et les aspects majeurs de la reprise interne de textes déjà formés. Diderot écrit en marge des autres mais il écrit aussi en marge de lui-même, pour jouer au fond des limites du même et de l'autre qui se retrouvent et se fondent dans une forme singulière d'athéisme qu'Emmanuel Levinas définissait comme «absolu épuré de la violence du sacré».


  • Résumé

    It is widely known that Diderot wrote extended comments in the margin of the pages of philosophical works, notably those by Helvetius and Hemsterhuis. He also appears to have done the same with his own writings, his translation of Shaftesbury's "lnquiry" being one example. Although occasional studies of these marginal notes exist, no comprehensive overview has been overtaken until now. The present work addresses the detail and the essence of Diderot's marginal note-writing. Based on a corpus encompassing the major pan of his written work, in domains ranging from the literary and the philosophical to the Encyclopaedic, it covers the period from 1745 when the "Essai sur le mérite el la vertu" was published, to 1782 which saw the publication of the "Essai sur les règnes de Claude et Néron", until 1784 when he completed the corrections he was making to his own work. Emphasis is placed on the accessibility of Diderot's work, most particularly on development and rupture. The characteristics of the marginalia in manuscripts identified as being in the author's own hand have been analysed particularly his commentaries on the works of contemporary philosophers, the co-authored writing for the “Encyclopédie" and the "supplement", and finally his own miscellaneous variations. The aim of the study is to assess the construction of Diderot's work from its beginnings. Borrowings, transformations of the works of other: authors are recognised and studied. The relentless interplay between old and new work, his own and that of others, is highlighted. Diderot wrote in the margin of both his own work and that of others. He sought to find their limits and his own. The conclusions he drew led him towards a singular form of atheism characterised by Emmanuel Levinas as the "transparent violence of the sacred".

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2009 par H. Champion à Paris

L'écriture en marge dans l'oeuvre de Diderot


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 518 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 646 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2004) 051

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8112
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2009 par H. Champion à Paris

Informations

  • Sous le titre : L'écriture en marge dans l'oeuvre de Diderot
  • Dans la collection : ˜Les œdix-huitièmes siècles , 134 , 1259-4482
  • Détails : 1 vol. (495 p.)
  • ISBN : 978-2-7453-1869-5
  • Annexes : Bibliogr. p. [445]-482. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.