Constitution d'un rapport de l'immunologie à la psychanalyse : l'approche du somatique

par Derek Andrew Robert Humphreys Manterola

Thèse de doctorat en Lettres, sciences humaines et sociales

Sous la direction de Monique David-Ménard.

Soutenue en 2004

à Paris 7 .


  • Résumé

    L'intérêt de cette thèse porte d'abord sur le statut des maladies auto-immunes, en ouvrant la question du rapport de l'individualité biologique à la subjectivité. Les maladies auto-immunes sont-elles la manifestation d'un SELF qui se méconnaît en se détruisant ? Ou est-ce qu'ils ne sont plus qu'un dysfonctionnement, génétiquement déterminé, des systèmes de communication et d'intégration de l'organisme ? La métaphore d'un soi-même pourrait faire partie d'un certain parcours historique du discours médical, une ressource épistémologique. Reste une troisième possibilité : la maladie a toujours une composante subjective, la nature humaine est culturelle. Or la médecine, dans une quête scientifique de pureté diagnostique et thérapeutique, s'est écartée complètement de ce point de vue. A partir d'un parcours épistémologique et historique, nous avons constaté une séparation des aspects concernant l'individualité pendant la seconde moitié du XIXè siècle, avec le développement séparé de l'immunologie, comme substantialité de l'individuel, et la psychanalyse, qui prend soin de la composante subjective de cette individualité. A la fin du XXè siècle, le langage immunologique semble changer. Il ne s'agit plus d'un système d'organisation du soi, de protection contre l'étranger, mais d'un système d'intégration et de communication de l'organisme. Cependant, cela ne répond pas au paradigme des manifestations de l'auto-immunité. A partir des exemples cliniques, on avancera l'hypothèse que le concept même de maladie a été sous-estimé par un discours médical technologique. Plus qu'une clinique du psychosomatique, on proposera le rétablissement d'un corps dans toute son étendue, à la fois organique et subjectif.


  • Résumé

    Our interest is on the first place the determination of the status of auto-immune diseases. This opens the question of the relationships between the biological individuality and the subjectivity. Are auto-immune diseases the manifestation of an unrecognizing-destructive SELF? Or are they just the result of a genetically determined dysfunction of integrative and communicational organic systems? The Self metaphor shows a certain historical utility, an epistemological tool. There is still a third possible reasoning: disease is always, in part, subjective; human nature is cultural. But the modern medicine's scientific quest of a diagnostic and therapeutic purity denies the subjective component of disease. Though an historical and epistemological approach, we established a splitting of individual aspects during the 2nd half of 19th century, moment of separation between "substantial" aspects that will become immunology, and "subjective" aspects, i. E. Psychoanalysis. The end of the 20th century will see a shift in the immunological speech. It will no longer be a matter of self organisation, protection against foreign, but a communication system within an integrated organism. However, this view won't be an answer to the auto-immune disease paradigm. Based on a clinical experience, we argue that a technological approach of modern medicine underestimates the disease concept. More than a psychosomatic clinic, we plea for a body in its whole, organic and subjective.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (310 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 95 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2004) 037

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8158
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.