L'expression de la causalité en français et en grec moderne : étude contrastive

par Eleni Valma

Thèse de doctorat en Lettres, sciences humaines et sociales

Sous la direction de Zlatka Guentchéva.

Soutenue en 2004

à Paris 7 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Notre étude contrastive sur l'expression de la causalité en français et en grec moderne porte sur les connecteurs avec des développements sur les constructions avec les verbes de sentiments. Cette étude prend pour point de départ la distinction entre causalité, causativité et transitivité sémantique. La causalité est définie comme une relation entre deux situations (Sit1 et Sit2) où Sit1 est une condition pour la réalisation de Sit2 ou encore Sit2 se présente comme une explication / justification de Sit1. En reprenant la distinction entre causalité externe et interne de Torck (1995), nous précisons le rôle d'autres notions (explication, argumentation, raisonnement. . . ) et prenons en compte le rôle de connaissances partagées par la même communauté. Nous établissons quatre sous-catégories de cause (vraie, attestée, certaine, plausible) impliquant une prise en charge différente du contenu propositionnel par le locuteur, le degré d'acceptabilité de la relation par l'interlocuteur.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (301 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 264 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2004) 016

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7955
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.