Construction du génital et le statut de la parole. De la jactance pubertaire aux théories sexuelles adultes

par Vincent Cornalba

Thèse de doctorat en Lettres, sciences humaines et sociales

Sous la direction de François Richard.

Soutenue en 2004

à Paris 7 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette recherche s'inscrit dans ce cadre théorico-clinique général qui reconnaît l'action fondamentale de la parole dans le processus de subjectivation. Elle s'appuie sur l'observation d'un changement du statut de la prise de parole à l'orée du pubertaire. Avant l'accession à la génitalité, la prise de parole annonce les remaniements d'importance qui auront bientôt lieu et définit les registres prioritaires concernés par ce travail. La question de la rencontre, en particulier - et, plus généralement, du rapport à l'autre - cristallise à son endroit une grande partie des réaménagements qui seront effectués à l'adolescence. La rencontre constitue déjà le laboratoire où les changements mis en oeuvre à l'orée du pubertaire, puis tout au long de ce processus, seront évalués et reconduits ou abandonnés. Par la suite, et au cours de la construction continue du génital, l'adulte pourra également être sollicité pour reconsidérer les paramètres déterminants dans le registre de la rencontre. Pour étayer cette thèse, la présente recherche s'appuie sur un matériel clinique, anthropologique et philosophique. L'auteur utilise son expérience dans le champ de l'Aide Sociale à l'Enfance pour exposer des situations susceptibles d'éclairer ce contexte de la rencontre à l'orée de l'adolescence. Mais il se réfère également à des œuvres littéraires et cinématographiques, lesquelles témoignent d'une constante dans le processus continu de subjectivation : la rencontre, loin d'être évidente, oblige tout sujet à un travail d'appropriation de la pulsion.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. 693 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 266 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2004) 012

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7590
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.