Démembrement génétique des neuropathies optiques : localisation primaire du premier gène responsable d'une atrophie optique isolée récessive autosomique : AOR1 et identification d'un troisième locus d'atrophie optique isolée dominante autosomique : OPA5

par Fabienne Barbet

Thèse de doctorat en Pharmacie. Génétique

Sous la direction de Josseline Kaplan.

Soutenue en 2004

à Paris 5 , dans le cadre de École doctorale du Médicament (....-2009Paris) , en partenariat avec Université Paris Descartes. Faculté de pharmacie de Paris (autre partenaire) .


  • Résumé

    Les neuropathies optiques héréditaires, caractérisées par la perte de cellules ganglionnaires de la rétine, entraînent une baisse progressive de l'acuité visuelle. Les formes dominantes autosomiques isolées (AOD) sont dues à des mutations du gène OPA1 dans 90% des cas. Par une étude de liaison génétique nous avons cartographié un nouveau locus, OPA5 en 22q12. 1-q13. 1, qui rend compte de deux familles d'AOD excluant OPA1 et montré l'homogénéité clinique des formes OPA1 et OPA5. Contrairement aux AOD qui constitue la majorité des neuropathies optiques héréditaires, les formes récessives autosomiques isolées (AOR) sont des pathologies rares dont l'existence a toujours été controversée. Nous avons confirmé leur réalité en cartographiant un premier locus, AOR1 en 8q21-q22, dans une grande famille consanguine et multiplex et démontré leur hétérogénéité génétique en excluant ce locus dans 10 autres familles d'AOR. A ce jour, les gènes OPA5 et AOR1 n'ont pas été identifiés.

  • Titre traduit

    Genetic optic neuropathies : localisation of a first gene responsible for isolated autosomal recessive optic atrophy : ROA1 and identification of a third locus for dominant optic atrophy : OPA5


  • Résumé

    Hereditary optic neuropathies are characterized by loss of retinal ganglion cells and progressive visual loss. Isolated autosomal dominant optic atrophies (DOA), are accounted for by mutations in the OPA1 gene in 90% of cases. A genome-wide search for linkage in AOD families allowed us to map a new locus, OPA5 on 22q12. 1-q13. 1, accounting for two families excluding linkage to OPA1and to show that OPA1 and OPA5 were clinically homogeneous conditions. Contrasting with AOD, which represent the major form of inherited optic neuropathies, the isolated autosomal recessive forms (ROA) are rare conditions which existence was controversial. We not only confirmed the reality of this transmission by reporting the mapping of a first ROA locus on 8q21-q21 (ROA1) in a large consanguineous family but also showed that this condition is genetically heterogeneous as ten other AOR families excluded linkage to ROA1. To date, the disease-causing genes at the OPA5 and ROA1 loci remain to be identified.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 144 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 130-143

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TPHB 9060

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2004PA05P642
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.