La myéloperoxydase : polymorphismes génétiques, conséquences fonctionnelles et implications en cancérologie

par Isabelle Chevrier

Thèse de doctorat en Pharmacie. Toxicologie

Sous la direction de Philippe Beaune.

Soutenue en 2004

à Paris 5 .

  • Titre traduit

    Myeloperoxidase : genetic polymorphisms, functionnal consequences and association with cancer


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La myéloperoxydase (MPO) est une hémoprotéine anti-infectieuse localisée dans les polynucléaires neutrophiles. Un polymorphisme génétique (SNP) situé dans le promoteur du gène a été impliqué dans le cancer du poumon. Nous avons recherché de nouveaux SNP dans le gène MPO et évalué leur implication dans le cancer du poumon : 16 SNP ont été détectés, dont 5 originaux. L'analyse par génotype et par haplotype n'a pas révélé d'association entre ces SNP et le risque de cancer du poumon. Les conséquences fonctionnelles de ces SNP ont été évaluées in vivo par des corrélations haplotypes/phénotypes. L'haplotype contenant le polymorphisme V53F était corrélé à une augmentation d'activité enzymatique. Dans un système d'expression hétérologue, la présence de cette mutation conduit à une augmentation de l'activité de la MPO. La concordance entre les études in vivo et in vitro suggère que le SNP V53F pourrait jouer un rôle dans les pathologies inflammatoires où la MPO est impliquée.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 126 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 111-126

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TPHB 9026
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.