Toxicité des catécholamines au cours de l'insuffisance cardiaque : rôle des récepteurs β1- et β2-adrénergiques et des phénomènes de désensibilisation

par Fazia Brouri

Thèse de doctorat en Pharmacie. Pharmacologie cardiovasculaire expérimentale

Sous la direction de Philippe Lechat.

Soutenue en 2004

à Paris 5 .


  • Résumé

    Nous avons étudié les relations entre désensibilisation des récepteurs b-adrénergiques et remodelage myocardique sur un modèle expérimental d'insuffisance cardiaque. Des rats ont été soumis à l'administration chronique d'isoprénaline dix semaines après ligature coronaire. L'isoprénaline induit une hypertrophie et une fibrose ventriculaire gauche malgré une forte désensibilisation des récepteurs b2. Les récepteurs b1 semblent donc responsables de la toxicité des catécholamines. Les mécanismes d'action de l'isoprénaline ont ensuite été disséqués par le blocage des récepteurs b1 par le bisoprolol, ou la désensibilisation préalable des récepteurs b2 par le salbutamol. L'hypertrophie et la fibrose induites par l'isoprénaline sont réduites de la même façon dans les deux cas et la protéine Gai2 est surexprimée chez les rats prétraités par le salbutamol. Cette étude est la première à démontrer que la désensibilisation des récepteurs b2, préalable à l'exposition du tissu cardiaque aux catécholamines, le protège de leur toxicité.

  • Titre traduit

    Toxic effects of catecholamines during heart failure : role of β1- and β2-adrenoreceptors and desensitization process


  • Résumé

    The aim of our study was to elucidate the relationships between b-adrenoceptors desensitization and myocardial remodelling in an experimental model of heart failure. In order to induce a chronic sympathetic stimulation, rats were submitted to a 2 week-administration of isoprenaline, ten weeks after coronary ligation. Isoprenaline induced left ventricular hypertrophy and fibrosis despite a marked b2-adrenoceptor desensitization. Thus, b1-adrenoceptors seem to mediate toxic effects of catecholamine. Then we further investigate the mechanisms of isoprenaline effects by blocking the b1- by bisoprolol and inducing a previous desensitization of b2-adrenoceptors by salbutamol. Isoprenaline-induced hypertrophy and fibrosis were significantly and similarly reduced by both bisoprolol and pre-treatment with salbutamol. Moreover, Gai2 protein was up-regulated in rats pretreated by salbutamol. Our study is the first to demonstrate that previous desensitization of b2-adrenoceptors protects from catecholamine toxicity.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 233 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 97-116

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TPHB 8776
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.