Etude du polymorphisme du gène ospC de B. Burgdorferi et de son implication dans l'invasité chez l'homme

par Vanessa Lagal

Thèse de doctorat en Sciences de la vie

Sous la direction de Guy Baranton.

Soutenue en 2004

à Paris 5 , en partenariat avec Université René Descartes. Faculté de médecine Necker enfants malades (Paris) (autre partenaire) .


  • Résumé

    La maladie de Lyme est due à la bactérie de Borrelia burdoferi transmise par piqûre de tiques. La maladie peut évoluer en atteintes secondaires se traduisant par l'infection de sites distants du point d'inoculation(LCR, articulation, coeur) Nos travaux ont concerné la diversité génétique du gène ospC. Différents groupes ospC ont pu être définis en regroupant des séquences ospC similaires. L'analyse par SSCP des séquences ospC de souches invasives (isolées de sites distants) nous a permis de montrer que ces souches appartenaient à un nombre restreint de groupes ospC (35%). Le caractére invasif de ces souches a été validé chez le modèle murin puisque seules les souches appartenant à des groupes invasifs étaient capables de coloniser des sites distants. Nous avons montré que la protéine OspC des groupes invasifs fixe avec une meilleure affinité le plasminogène humain.


  • Résumé

    Lyme disease is caused by the bacterium Borrelia burdorferi transmitted by tick bite. Borreliosis may evolve in secondary infections corresponding to infection of distant sites from inoculation point (CS, joints, heart). We studied the genetic diversity of ospC gene. Similar ospC sequences can be classified in different ospC groups. The screening of ospC sequences from invasive strains (i. E isolated from distantsites) by SSCP analysis allowed us to determine that invasive strains belong to restricted ospC groups (35%). Using the mouse model, we confirmed that only strains from invasive groups are able to disseminate and colonize distant sites. We found that OspC proteins from invasive groups bind more strongly the plasminogen suggesting that ospC polymorphism and human invasiveness could be based on different affinity with the plasminogen. These results could lead

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 Vol (80 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 66-80

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque médicale Necker-Enfants malades (Bibliothèque fermée pour travaux) (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 6768
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.