Pression culturelle, sens de l'écriture et développement des asymétries : comparaison entre sujets français et tunisiens

par Riadh Dahmen

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Jacqueline Fagard.

Soutenue en 2004

à Paris 5 .


  • Résumé

    Nous avons étudié l'effet de la pression culturelle et du sens de l'écriture sur le développement de la latéralité. Nous avons comparé des enfants tunisiens et français de 5, 7 et 9 ans issus de populations 1) contrastées dans leur attitude vis à vis de gauchers (forte pression contre l'utilisation de la main gauche pour certaines activités en Tunisie, contrairement à la France) ; 2) possédant une langue écrite selon des directions opposées (de droite à gauche pour l'arabe et de gauche à droite pour le français). Dans une étude nous analysons le développement de la latéralité comportementale (préférence manuelle et différence de performance entre les mains, préférences oculaires et podales) ainsi que celui des asymétrie visuo-spatiales dans des tâches de bissection des lignes , et de desssin et de remplissage de cercles. Une autre étude portant sur plus de 1000 sujets tunisiensnous a permi de recueillir des données sur la distribution des préférences manuelle, oculaire et podales, d'analyser leur relation et de vérifier l'influence de la préférence manuelle des parents, de l'age, du genre et de la région d'origine sur ces latéralités de préférence. Enfin dans une dernière étude , nous avons examiné l'influence du sens de l'écriture et de la lecture sur l'asymétrie des champs visuels en lecture. Nous avons comparé des enfants tunisiens et des enfants français agés de 7 et 10 ans. . Les enfants tunisiens ont ainsi été testés à un age où ils ne savent lire et écrire que l'arabe (7 ans) ou bien après avoir commencé l'apprentissage du français. Les résulats montrent que la fréquence de gauchers manuels est beaucoup plus faible chez les tunisiens que chez les français à l'age de 5 ans, la différence s'estompant chez les enfants plus agés. Cet effet tiens sans doute au fait que l'interdit contre l'utilisation de la main gauche concerne les activités d'alimentation et non l'écriture. La fréquence des gauchers de l'écriture en Tunisie est globalement comparable à la fréquence observée dans les pays sans interdit explicite contre l'utilisation de la main gauche, bien qu'on trouve significativement moins de gauchers parmi les groupes plus âgés. Nos résultats suggèrent qu'un facteur familial influence les latéralités de préférence, mais que la préférence manuelle (et à un moindre degré podale) émerge de l'interaction complexe entre plusieurs facteurs incluant des facteurs culturels. Nous avons également montré que les habitudes d'écriture de gauche à droite ou de droite à gauche influençent différement les asymétries visuo-spatiales. Ainsi avant l'enseignement de l'écriture à l'école, on observe peu de différences dans des tâches visuo-spatiales entre les deux groupes (français et tunisiens) puisque nos données sur les enfants de 5 ans reflètent des tendances asymétriques similaires. En revanche, après l'enseignement de l'écriture, des différences au niveau des asymétries visuo-saptiales entr enfants français et tunisiens apparaissent. Enfin nous avons montré que les enfants tunisiens qui ne lisent que l'arabe ne montrent pas de supériorité du champ visuel droit en lecture de mots, contrairement aux français du même âge. Nos données relètent une interaction entre l'effet du sens de lecture et des facteurs centraux (spécialisation de l'hémisphère gauche pour les stimuli verbaux).


  • Résumé

    We studied the effect of cultural pressure and of direction of writing on asymmetries. We undertook four studies : two studies 1a and 2) investigate the effect of cultural pressure on laterality (handedness, eyedness, footedness) ; anotheer study (1b) is interested in the ffect of the direction of writing on the asymmetry of space perception and directional tendencies ; and finally the last study (3) considers the effect of direction of writing on a more central aspect of asymmetries : the visual field asymmetries in reading. In our first two studies, we compared Tunisian and French children (5- , 7- and 9 year old), from two populations 1) contrasting in their way of imposing a cultural pressure on their left-handed subjects (strong pressure against the use of the left hand for some activities in Tunisia, but not in France) ; 2)having a language written in opposite directions (from right to left for Arabic and from left to right for French)We first studied the development of behavioral laterality (hand preference , skill difference between both hands, eye and foot preferences) and the development of the asymmetry of space perception and directional tendencies (in line bisection, , circle drawing and dot filling). In our second study we gathered data from over 1000 Tunisians on the distribution of hand , eye and foot preferences, to compare the frequencies of these lateralities, analyze thier relationship, and check the influenbce of age , gender and parents' manual prefernce on these frequencies. Finally, we undertook a third study to examine the influence of direction of writing and reading on visual field asymmetries in reading. We compared Tunisian and French children at the age of 7 and 10 years. Thus Tunisian children were tested at an age when they can read and write in Arabic only (7 years), and after starting to be trained in French (10 years). Our results show an effect of cultural pressure on laterality, mainly in young children. As a whole, our results suggest that laterality are partly influeced by a familial factor, probably genetic, but that hand preference (and to a lesser degree foot preference) emerges from the complex interaction between several factors including cultural influences. We also showed that writing and reading practices influence space perception and directional tendencies differently according to the direction of writing (from left to right or from right to left). Finally visual field asymmetries in word reading also differ withthe direction of writing.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (209 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 167-184

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque de psychologie Henri Piéron (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine). Service commun de documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8498
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.