Faire participer les habitants ? : la politique de la ville à l'épreuve du public

par Marion Carrel

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Anne-Marie Guillemard.

Soutenue en 2004

à Paris 5 .


  • Résumé

    A travers l'analyse de la politique de la ville dans une agglomération et la comparaison avec les Pays-Bas, la première partie montre que l'objectif de "faire pariciper les habitants" se traduit rarememnt par la recherche de modes ascendants d'élaboration des politiques publiques. La responsabilité de leur implication citoyenne repose sur les habitants, lesquels sont qualifiés négativement par une politique ciblée sur des individus "en difficulté". La seconde partie analyse les obstacles et leviers de la constitution du public dans les quartiers d'habitat social. L'étude ethnographique des relations entre habitants et pouvoirs publics montre d'abord comment l'absence de confrontation démocratique généère du soupçon et de la résignation. L'analyse d'expériences de "publics intermédiaires" animées par des consultants militants de la démocratie participative éclaire ensuite les facteurs favorisant l'association des habitants à la définition des politiques publiques.

  • Titre traduit

    Making the inhabitants participate ? : social and urban policies in deprived neighbourhoods tested by the public


  • Résumé

    Through the analysis of the social and urban policies' programmes implemented in a great urban centre and the comparison between France and the Netherlands, it is shown that the goal of "making the inhabitants participate" is rarely liked to the research of bottom-up policy-making instruments. The responsability of their citizenship lies on the inhabitants, who are negatively identified by policies addressed to "problem" people. The second part analyses the difficulties and spurs of the constitution of the public in the deprived neighbourhoods. The ethnographic study of the relations between inhabitants and public institutions shows first how the absence of a democratic confrontation generates suspicion and resignation. Then, the analysis of "intermediary public" experiments organised by consultants highlights the factors which make inhabitants' participation to the definition of policies easier.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (418 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 371-403

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8227
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.