La voie de la vertu : théologie, morale et fiction dans l'oeuvre narrative de Jacob Michael Reinhold Lenz (1751-1792)

par Suzanne Lenz-Michaud

Thèse de doctorat en Études germaniques

Sous la direction de Roland Krebs.

Soutenue en 2004

à Paris 4 .


  • Résumé

    L'idéal d'autonomie constitue la pierre angulaire des convictions théologiques et morales de Jacob Michael Reinhold Lenz. Celles-ci sont le fondement d'une poétique centrée sur la volonté d'agir. Ce travail met en lumière la dimension poétologique des récits de Lenz et montre qu'il y recourt à des stratégies narratives particulières, qui témoignent de l'intérêt porté par lui à l'effet de la littérature, à l'énergie qu'une œuvre peut transmettre au lecteur. En outre, cette étude révèle que les récits lenziens véhiculent une critique de la poétique de Wieland et de la philosophie des Lumières. Lenz s'oppose au scepticisme anthropologique qu'il perçoit dans l'œuvre de Wieland, mais aussi dans certains textes de Goethe, notamment dans Werther. Lenz considère ce scepticisme comme un effet pervers des théories "éclairées", notamment celles du matérialisme français, qui, bien qu'optimistes à l'égard de l'évolution de l'espèce humaine, sont fondées sur une anthropologie déterministe. Celle-ci, et le scepticisme qui en résulte sont diamétralement opposés à l'idéal d'autonomie défendu par Lenz. L'étude de l'œuvre narrative fait apparaître la critique que Lenz a faite de Werther - critique dont on a longtemps sous-estimé l'ampleur - et permet corriger la vision, donnée dans les travaux antérieurs, de la relation entre les deux auteurs. Ce travail est la première étude abordant l'intégralité de l'œuvre narrative de Lenz. Il propose une interprétation détaillée non seulement des cinq récits les plus connus, mais aussi des textes moins souvent abordés. Un récit inédit datant des années moscovites fait dans ce travail l'objet d'une première approche. Enfin, cette étude contribue à la réflexion sur l'attribution à Lenz de deux récits d'authenticité douteuse, publiés anonymement en 1781. Si les manuscrits de ces deux récits sont aujourd'hui perdus, leur interprétation dans le contexte de cette étude montre que leur attribution à Lenz est très vraisemblable.

  • Titre traduit

    ˜The œpath to virtue : theology, morality and fiction in the narrative works of Jacob Michael Lenz (1751-1792)


  • Résumé

    The ideal of autonomy stands at the heart of Lenz's theological and moral beliefs. These are the foundation of his poetics revolving around the will to act. This study brings to light the particular narrative strategies Lenz resorts to, and the poetological dimension of his narrative works which show his interest in the effect of literature and in the energy that a literary work can convey to a reader. Moreover, this study reveals that his narratives offer a critical view of Wieland's poetics as well as of Enlightenment philosophy. Lenz opposes the anthropological scepticism he perceives, not only in Wieland's works, but also in certain texts by Goethe, especially Werther. Lenz considers this scepticism as a perverse effect of the "enlightened" theories, in particular that of French materialism. Although these theories are optimistic towards the evolution of mankind, they are filled with a determinist vision of humanity. This anthropology, and the scepticism it leads to are diametrically opposed to the ideal of autonomy Lenz defends. The study of his prose fiction reveals his criticism of Werther, the extent of which has long been underestimated in academic debate. It allows for a correction to the vision conveyed by previous works of the relationship between the two authors. This study is the first work dealing with the whole of Lenz's narrative writings. It presents a close reading, not only of his five best known stories but also of works which are rarely mentioned in previous studies, together with a yet unpublished story written in Moscow which is presented here for the first time. Furthermore, this study supplements the reflection on the attribution to Lenz of two narratives of doubtful authenticity published anonymously in 1781. Although the manuscript copies have been lost their interpretation in the context of this study shows that, in all likelihood, they are attributable to him.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (567 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 405 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5880/1-2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7102
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.