Le mot dans la partition au vingtième siècle

par Radosveta Bruzaud

Thèse de doctorat en Musicologie

Sous la direction de Jean-Yves Bosseur.

Soutenue en 2004

à Paris 4 .


  • Résumé

    En dehors du contexte des œuvres vocales, la littérature musicale contemporaine témoigne d'une multiplicité de formes de dialogue et d'échange entre l'expression verbale et le phénomène sonore, aucune hypothèse d'interaction et d'osmose entre ces deux modes d'expression n'étant exclue a priori, tant qu'elle contribue à stimuler la créativité de l'interprète, à faciliter la perception de l'œuvre, à favoriser, finalement, la communication du projet compositionnel. Alors que, dans certains cas, le recours aux mots vise à privilégier l'accès à l'œuvre, en dévoilant ses sources d'inspiration et en précisant ses objectifs esthétiques, dans d'autres, l'expression verbale s'associe étroitement au discours sonore, formant avec lui un complexe musico-poétique, dont les différentes composantes agissent simultanément sur la perception de l'interprète. Dans d'autres encore, par delà ses qualités poétiques, le mot peut constituer un des éléments essentiels du système notationnel, conçu par le compositeur, ou bien être chargé d'une fonction métalinguistique, contribuant à transmettre les modalités selon lesquelles le projet musical devrait être réalisé. Enfin, avec l'apparition de la notation verbale, au début des années 1960, l'idée musicale se concrétise uniquement à travers les signes linguistiques, la partition étant élaborée exclusivement au moyens des mots du langage courant. Après avoir analysé plusieurs cas de figure de présence du mot, dans la partition au XXème siècle, la présente thèse développe la problématique de la notation verbale et propose une taxinomie des faits artistiques inscrits dans ce champ de notation expérimentale.

  • Titre traduit

    ˜The œword in the musical score in the twentieth century


  • Résumé

    Apart from the context of vocal works, the contemporary musical literature testifies to a multiplicity of forms of dialogue and exchange between the verbal expression and the sound phenomenon, no assumption of interaction and osmosis between these two modes of expression being excluded a priori, while it contributes to stimulate the creativity of the performer, to make easy the perception of work, to promote, finally, the communication of the composer's project. Whereas, in certain cases, the recourse to the words aims to favour the access to work, by revealing its sources of inspiration and by specifying its aesthetic objectives, in others, the verbal expression joins the sound phenomenon closely, forming with him a musico-poetic complex, whose various components act simultaneously on the perception of the performer. In others again, beyond its poetic qualities, the word can constitute one of the essential elements of the notational system, conceived by the composer, or to be put in charge of a metalinguistic function, contributing to transmit the methods according to which the musical project should be carried out. Lastly, with the appearance of the verbal notation, at the beginning of the years 1960, the musical idea is concretized only through the linguistic signs, the musical score being elaborate exclusively by means of the words of the current language. After having analyzed several cases of presence of the word, in the musical score at the 20th century, this research work develops the problems of verbal notation, suggesting a taxonomy of the artistic manifestations lying within this field of experimental notation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (773 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 372 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 6040

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7784
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.