Les oraisons funèbres impériales en Autriche de Ferdinand II à Charles VI (1637-1740) : discours et représentations

par Philippine Dauga-Casarotto

Thèse de doctorat en Études germaniques

Sous la direction de Jean-Marie Valentin.

Soutenue en 2004

à Paris 4 .


  • Résumé

    De 1619 à 1740, les discours funèbres consacrés aux souverains Habsbourg sont l'occasion, notamment pour les jésuites, d'exalter les valeurs de la Contre-Réforme. La Maison d'Autriche est décrite comme le "bouclier de la chrétienté" contre l'Islam, le soutien de la foi catholique contre les protestants, l'incarnation de la pietas austriaca contre la Raison d'Etat. Cet ouvrage retrace la théorie de l'oraison funèbre de l'Antiquité aux Lumières et évalue la production d'oraisons funèbres impériales; après avoir situé le discours dans le contexte du rituel funèbre impérial, il analyse les moyens rhétoriques mis en oeuvre pour esquisser le portait idéal du prince chrétien. Dans ce discours allégorique commun à la littérature et à l'art baroques, la société de la monarchie habsbourgeoise dépose son reflet, amplifié par l'éloquence épidictique. Simultanément, le discours fait advenir la société qui prétend décrire: le prince est en quelque sorte contraint d'adhérer à son mythe.

  • Titre traduit

    Funeral orations in Austria from Ferdiand II to Charles VI (1637-1740) : discourse and representation


  • Résumé

    From 1619 to 1740, the funeral speeches in praise of the Habsburgs were used, especially by the Jesuits, as a mean to extol the values of the Counter-Reformation. The Austrian court is described as the "shield of Christendom" against Islam, as the incarnation of the pietas austriaca against reasons of the State. This work exposes the theory of funeral orations from Ancient Greece and Rome to the Enlightenment and then focuses on the production of imperial funeral orations. Those speeches are first replaced in the context of imperial funeral rites. There follows an analysis of the rhetorical devices which are used to draw the ideal portrait of the Christian prince. In this allegorical discourse, which is common to baroque literature and art, the society of the Habsburg Monarchy is reflected and magnified through praise and eloquence. Simultaneously, this discourse brings to life the society it represents: the prince is made to believe in this own mythical figure.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (1000 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 504 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 6038/1-3

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7851
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.