Temps, prescience et contingence : Leibniz et ses antécédents scolastiques

par Jean-Pascal Anfray

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Michel Fichant.

Soutenue en 2004

à Paris 4 .


  • Résumé

    Trois problèmes philosophiques voisins, le fatalisme logique, le dilemme de la prescience et de la liberté, et le problème du fondement de la providence, sont examinés ici à partir de leur élaboration chez Leibniz et dans ses précurseurs scolastiques, en particulier jésuites. Nous étudions les différentes solutions à chacun de ces problèmes en insistant plus particulièrement sur la manière dont Leibniz s'inscrit dans un double rapport de continuité et de rupture à l'égard des diverses positions de la tradition scolastique. A la lumière de l'analyse de ces problèmes généraux, nous étudions ainsi l'interprétation métaphysique des modalités, la nature du temps et de l'éternité, etc. Nous adoptons une méthode analytique dans laquelle la reconstruction des différents arguments est préférée à la présentation de systèmes philosophiques. D'un point de vue historique, notre travail contribue également à expliquer de quelle façon un certain nombre de questions philosophiques encore pertinentes ont trouvé leur champ de formation privilégié dans des discussions de nature théologique. Cela se vérifie notamment avec l'analyse des conditionnels contrefactuels et la théorie des mondes possibles qui reçoivent leur première élaboration dans le contexte des discussions sur la science moyenne de Dieu.

  • Titre traduit

    Time, foreknoledge and contingency : Leibniz and his scholastic background


  • Résumé

    This work deals with three related philosophical problems : logical fatalism, the dilemma of divine foreknowledge and human freedom, and the ground of providence. These questions are handled through the analysis of Leibniz and some of his precursors, most notably the Jesuits. We insist on Leibniz's twofold attitude – of both continuity and rupture – toward the scholastic tradition. In the light of these general questions, other concepts, like the interpretation of modalities, the nature of time and its relation to eternity, etc. We adopt an analytical method according to which the rational reconstruction of arguments is preferred to the presentation of philosophical systems. From an historical point of view, this work tries to account for the way perennial philosophical topics found their birth place in theologically orientated discussions. This is especially clear in the case of an understanding of counterfactuals and the device of possible worlds in modal theory: both topics receive an original treatment in the context of the theory of Middle knowledge.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (446 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 414 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 6003

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7727
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.