Etude sémantique de Lat. Signum

par Stéphane Dorothée

Thèse de doctorat en Linguistique latine

Sous la direction de Michèle Fruyt.

Soutenue en 2004

à Paris 4 .


  • Résumé

    La polysémie du lexème latin signum est particulièrement étendue et il s'agissait de relier des sens aussi divers que ceux de "statue ", " étendard ", " cachet ", " figure ", " signe ", " mot de passe ", " point géométrique " etc. . . Qu'un corpus allant de Plaute jusqu'à saint Augustin a permis de déterminer. L'analyse sémique a montré le point commun à chacun des sémèmes de notre substantif, en définissant ses sens, mais aussi ses acceptions dérivées, comme celles, par exemple, de " présage " ou de " miracle ". Ainsi, dans tous les sémèmes de signum, est apparu le trait sémique /Représentation/, qui prend parfois la forme de /Qui renvoie à/. Il ressort de cette constatation que chaque référent désigné par notre lexème " renvoie à quelque chose d'autre qu'à lui-même ". Aussi la dimension sémiotique de notre étude est-elle devenue essentielle : toutes les choses dénotées par signum sont des signes. Ainsi s'explique mieux le choix de signum pour les désigner. Enfin, au cours de notre étude, nous avons constaté que signum avait une propension à entrer dans des vocabulaires techniques, sans forcément changer de sens. La richesse de ce terme tient donc non seulement à sa polysémie, mais aussi à la variété de ses emplois, due à une grande diversité de contextes.

  • Titre traduit

    Semantic's study of Lat. Signum


  • Résumé

    The Polysemy of latin lexeme signum is particularly wide and we had to link meanings as diverse as " statue ", " standard ", " seal ", " figure ", " sign ", " password ", " geometrical point " etc. . . , meanings that a corpus from Plautus to Augustine permitted to establish. The semic analysis showed the common point between every sememe of our substantive by defining its meanings but also its derived acceptations like " miracle " or " omen " for example. Thus, in all signum sememes, the semic feature / Representation/ appeared, it sometimes takes the form of /Which refers to/. This statement allows us to say that each referent designated by our lexeme " refers to something different than itself ". Thus the semiotic dimension of ou study has become essential : all the things denoted by signum is a sign. Then, it is easier to understand the choice of signum to designate them. At last, during our study, we noticed that signum has a proclivity to be used in technical vocabularies without necessarly changing the meaning. The richness of this term is not only linked to its polysemy but to the diversity of its uses too due to a wide diversity of contextes.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2006 par l'Harmattan à Kinshasa [etc.], Budapest, Paris

À l'origine du signe : le latin signum


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (489 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 262 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5967/1-2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7855
  • Bibliothèque : Ecole française d'Athènes. Bibliothèque.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : Mi 1037
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2006 par l'Harmattan à Kinshasa [etc.], Budapest, Paris

Informations

  • Sous le titre : À l'origine du signe : le latin signum
  • Dans la collection : Collection Kubaba
  • Détails : 1 vol. (394 p.)
  • ISBN : 2-296-01938-2
  • Annexes : Bibliogr. p. [367]-378. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.