Charles Dickens et le monde victorien dans l'oeuvre de Julien Green

par Christophe Annoussamy

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Pierre Brunel.

Soutenue en 2004

à Paris 4 .


  • Résumé

    Ce travail se propose de cerner la présence de Charles Dickens et du monde victorien dans l'œuvre de Julien Green, en en soulignant les manifestations probables, les spécificités, et les limites. La première partie montre comment le roman victorien prévaut dans les lectures de Green et comment, au sein du Journal, Dickens apparaît effectivement comme une figure privilégiée. Cette analyse permet de valider la solidité du " fait comparatiste " que nous voulons établir entre les œuvres de Green et de Dickens. C'est à partir d'un tel rapport que nous pouvons préciser les éléments d'un parallèle entre les deux œuvres, dans la deuxième partie. Les portraits féminins dickensiens ne sont pas sans trouver en effet quelques échos chez Green, dont l'humour évoque aussi les figures dickensiennes du grotesque et de la théâtralité, témoignant des tonalités adverses qui traversent les deux œuvres. Dans ce contexte, les personnages plus " sérieux " tournent leurs regards vers l'Invisible : pour reprendre les termes de la préface de Bleak House, le romancier insiste à travers eux sur l'" aspect romantique des réalités familières ". Cette tension vers l'ailleurs apparaît surtout dans le Visionnaire et Minuit, auxquels nous consacrons notre troisième partie, à une époque où Green voit en Dickens le modèle du romancier " visionnaire ". L'adolescent et l'enfant sont ici les acteurs de quêtes identitaires qui les désignent en même temps comme les dépositaires du don de " vision ". Envisageant enfin la question des représentations du monde social, mais aussi le caractère victorien de la trilogie des Pays lointains, notre quatrième partie nous permet de déterminer les limites, mais aussi la postérité du rapprochement que nous proposons entre les deux romanciers.

  • Titre traduit

    Charles Dickens and the Victorian World in Julien Green's Works


  • Résumé

    This work attempts to define the presence of both Charles Dickens and the Victorian world in Julien Green's works as well as pointing to its eventual manifestations, specificities, and limits. The first part shows us how the Victorian world prevails in Green's readings and how in the Journal, Dickens indeed appears as a privileged character. This analysis enables us to validate the reliability of the "comparative link" that we want to establish between the works of Green and those of Dickens. It is from such a relationship that we are able to define the elements that are similar in the two works in the second part. The female portraits found in Dickens'works are actually quite similar to those found in Green's, whose humour also evokes the grotesque and theatrical aspects of Dickens' characters, witnessing opposing tonalities found in both works. In this context, the more "serious" figures turn their gaze towards the Invisible : to go back to the words of the Bleak House foreword, the novelist insists on the "romantic side of familiar things". This longing towards the "nowhere" can be found especially in Le Visionnaire and Minuit - which will be studied in the third part - at a time when Dickens appears as the model of the "visionary" novelist. There, the teenager and the child are the actors still in search of their identities, which at the same time names them as the possessors of the gift of "vision". Eventually, considering the issue of the social world representations as well as the Victorian aspect of the Pays lointains trilogy, the fourth part of the work allows us to define the boundaries and also the posterity of the connection that we suggest exists between the two novelists.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (636 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 408 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5965

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7728
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.