Émergence et rôle de la photographie dans la littérature espagnole de 1839 au début des années 1870

par Corinne Cristini

Thèse de doctorat en Études ibériques

Sous la direction de Sadi Lakhdari.

Soutenue en 2004

à Paris 4 .


  • Résumé

    Ces travaux de thèse ont trait aux rapports entre l'univers de la photographie et la littérature espagnole marquée par le sceau du costumbrismo, de 1839 au début des années 1870. Il a été nécessaire, au préalable, de voir comment la littérature a exploité les instruments d'optique avant l'avènement de la photographie. Dans ce panorama littéraire, nous avons retenu des œuvres collectives comme Los españoles pintados por sí mismos (1843-1844), d'autres œuvres de deux auteurs considérés comme proprement costumbristas : Mesonero Romanos et Antonio Flores. Nous avons étudié aussi des écrits moins connus, des textes provenant de l'Almanach d'Eusebio Juliá et des articles extraits de journaux et de revues. Cette thèse a pour objectif de montrer comment ce système de représentation photographique émerge dans la littérature espagnole profondément imprégnée du modèle pictural. Il est intéressant de voir comment les nouvelles images littéraires créées par le médium traduisent le regard ambivalent des écrivains sur la photographie, considérée à la fois comme fascinante et repoussante. Le rôle de la photo apparaît aussi à travers un nouveau thème littéraire symbolisé par un nouveau personnage : le photographe. Enfin, nous avons confronté le texte et l'image (lithographies et gravures d'après photos) dans deux ouvrages : Crónica del viaje de Sus Majestades y Altezas Reales a las Islas Baleares, Cataluña y Aragón en 1860 d'Antonio Flores et Diario de un testigo de la guerra de África d'Alarcón.

  • Titre traduit

    Emergence and role of photography in Spanish literature from 1839 to the beginning of the seventies


  • Résumé

    These thesis works deal with the links between the universe of photography and Spanish literature marked by costumbrismo, from 1839 to the beginning of the seventies. First, it was necessary to study how literature resorted to optical instruments before the advent of photography. In this literary context, we have selected collective works such as Los españoles pintados por sí mismos (1843-1844), others works from two authors regarded as really costumbristas : Mesonero Romanos and Antonio Flores. We have also studied less famous writings, some texts extracted from the Almanac of Eusebio Juliá, or articles taken from newspapers and magazines. This thesis aims at showing how the photographic representation system appeared into Spanish literature deeply imbued with pictorial model. It is interesting to see how the new literary images created by photography express the ambivalent vision of authors towards photography they find both fascinating and contemptible. The role of photography is also perceptible through a new literary theme symbolised by a new character : the photographer. Finally, we have confronted text and illustrations (lithographs and plates from photographic model) in two books : Crónica del viaje de Sus Majestades y Altezas Reales a las Islas Baleares, Cataluña y Aragón en 1860 by Antonio Flores and Diario de un testigo de la guerra de África by Alarcón.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (439 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 296 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5963/1-2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7754
  • Bibliothèque : Casa de Velázquez. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.