Poétique comparée du vers et de la phrase mélodique dans La Vie parisienne d'Offenbach

par Matthieu Favrot

Thèse de doctorat en Histoire de la musique et musicologie

Sous la direction de Danièle Pistone.

Soutenue en 2004

à Paris 4 .


  • Résumé

    Ce travail s'attache à montrer l'originalité du langage mélodique de Jacques Offenbach (1819-1880) à travers l'analyse de son opéra bouffe La Vie parisienne, créé en 1866 au théâtre du Palais-Royal. Toutefois, la perspective stylistique ne se borne pas à l'étude de la seule ligne mélodique, au relevé de structures, de tournures idiomatiques, mais vise à dégager un réseau global de significations. Texte et musique sont appréhendés simultanément au sein d'une poétique comparée du vers et de la phrase mélodique : y a-t-il concordance, discordance voire les conflit entre le vers, replacé dans son contexte dramatique et poétique (la strophe ou une forme fixe) et la phrase mélodique en tant que structure reposant sur une téléologie harmonique, sur une interaction cadentielle entre ses deux membres ? Y a-t-il coïncidence entre l'organisation rythmique du premier (partagé en deux hémistiches par la césure) et l'organisation motivique (selon le schéma anacrouse/accent/désinence) de la seconde ? Nos conclusions nous permettent non seulement d'établir dans quelle mesure Offenbach était soucieux des problèmes de prosodie et de métrique (qu'il résout dans le cadre de l'opéra bouffe) mais également de confronter le fonctionnement du discours musical avec celui du discours poétique, dans le contexte particulier de La Vie parisienne et de manière générale.

  • Titre traduit

    Comparative poetics of the verse and the melodic phrase in La Vie parisienne of Offenbach


  • Résumé

    In this work, we want to show the originality of the melodic language of Jacques Offenbach (1819-1880), from the analysis of his opera bouffe La Vie parisienne created in 1866 at the Palais-Royal Theater. The stylistic perspective however doesn't stop at the study of the melodic line, at the statement of features or idiomatic shapes but tends to take out a global net of significations. Text and music are considered simultaneously in a comparative poetics : we examine the concordances, the discordances or the conflicts between the verse and the melodic phrase. The former is replaced in its poetic and dramatic context - the strophe or a fixed form - and the latter is apprehended as a structure based on an harmonic teleology, on a cadential interaction between its two members. We get interested too in the rhythmic organisation of the verse, separated by the caesura into two hemistichs and in the motivic organisation of the melodic phrase, according the scheme pickup notes/accent/desinence. Our conclusions not only allow us to determine in which measure Offenbach was preoccupied by the prosodical and metrical problems but also to confront the working of the musical discourse with the one of the poetic discourse, in the particular context of La Vie parisienne and in general.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (659 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 518 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5944/1-2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7861
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.