L'image de l'hystérie dans la littérature de la seconde moitié du XIXe siècle notamment dans "Germinie Lacerteux" d'Edmond et Jules de Goncourt, "L'Evangéliste" d'Alphonse Daudet, "L'hystérique" de Camille Lemonnier, "L'Abbé Jules" d'Octave Mirbeau, "Là-bas" de Joris-Karl Huysmans et "Lourdes" d'Emile Zola

par Céline Grenaud

Thèse de doctorat en Littérature et civilisation françaises

Sous la direction de Jacques Noiray.

Soutenue en 2004

à Paris 4 .


  • Résumé

    L'hystérie, fureur utérine de l'Antiquité et Grande Névrose de la modernité, est la pierre d'achoppement sur laquelle vient buter toute pensée objectivante. Cette étude montre comment l'insaisissable Protée a été appréhendée par les auteurs de la seconde moitié du XIX e siècle, notamment par les Goncourt, dans Germinie Lacerteux, Daudet, dans L'Évangéliste, Lemonnier, dans L'Hystérique, Mirbeau, dans L'Abbé Jules, Huysmans, dans Là-Bas, et Zola, dans Lourdes. Resituée dans son contexte, l'hystérie semble la pathologie la plus apte à refléter les transes d'une époque elle-même convulsive. Elle est présentée comme un objet à ressort extrêmement dérangeant, dont l'opacité tragique, le caractère endémique et l'étymologie utérine sont autant de sources de fantasmes. La " Grande Fallace ", enfin, débouche sur une mythologie primordiale, questionne l'authenticité du réel, reflète les ambitions mimétiques de la fiction et emprunte à la littérature un style et une narratologie délirants.

  • Titre traduit

    The picture of hysteria in the literature of the second half of the nineteenth century, particulary in Germinie Lacerteux by Edmond and Jules de Goncourt, L'Evangéliste by Alphonse Daudet, L'hystérique by Camille Lemonnier, L'Abbé Jules by Octave Mirebeau, Là-bas by Joris-Karl Huysmans and Lourdes by Emile Zola


  • Résumé

    Hysteria, the uterine fury of Antiquity and Great Neurosis of modernity is the stumbling block against which every objectivizing thought comes up. This study shows how the elusive Proteus was perceived by the authors of the second half of the nineteenth century, particularly by the Goncourts in Germinie Lacerteux, Daudet in L'Évangéliste, Lemonnier in L'Hystérique, Mirbeau in L'Abbé Jules, Huysmans in Là-Bas and Zola in Lourdes. Replaced in its context, hysteria looks like the pathology that is the most capable of reflecting the agonies of a time actually convulsive too. It is presented like a very disturbing spring-loaded object whose tragic opaqueness, uterine ethymology and endemic nature are as many sources to fantasize about. "La Grande Fallace" (the Great Deceptive one), ultimately, leads on to a primordial mythology, questions the authenticity of reality, reflects the mimetic ambitions of fiction and borrows a disordered style and narratology from literature.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (956 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 580 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Angers. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5937/1-2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7772
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.