Quelles réaffectations pour les voies ferrées désafectées? : le cas de la Lorraine

par Anne Hecker

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Etienne Auphan.

Soutenue en 2004

à Paris 4 .


  • Résumé

    La France, et notamment la Lorraine, a vu son réseau ferré se restreindre tout au long du vingtième siècle : plus de 1200 km de lignes ont ainsi été soustraits au trafic des voyageurs dans cette seule région. Aujourd’hui, la question de la valeur de cet ensemble de voies ferrées désaffectées, souvent en mauvais état du fait de nombreuses années d’abandon, se pose aux acteurs de l’aménagement local et régional avec une acuité et une urgence croissantes. D’une part, cet ensemble constitue-t-il un patrimoine ? D’autre part, chaque ligne, prise séparément, peut-elle prétendre à ce statut ? Plus généralement, quel ro��le peuvent encore jouer ces délaissés dans le monde d’aujourd’hui ? De multiples formes de valorisation existent, parmi lesquelles émergent les prometteuses « voies vertes » : ces sentiers, implantés sur des supports diversifiés, offrent en effet des moyens de déplacement et des possibilités de loisirs aux usagers non-motorisés. Du fait de leurs qualités intrinsèques, les voies ferrées désaffectées semblent bien adaptées à cette forme de réaffectation, pourtant souvent réalisée sur d’autres supports (voies de halage, chemins forestiers …). Néanmoins, l’évolution de chaque emprise, son environnement, tant géographique qu’historique ou économique, les circonstances de sa création et de sa disparition ne placent pas ces infrastructures désaffectées à égalité dans la recherche d’une réaffectation. Seule leur étude détaillée, ici à l’échelle de la Lorraine, peut permettre aux acteurs concernés de se prononcer sur leur valeur patrimoniale, et sur leur capacité à se prêter aujourd’hui à diverses formes de valorisation, notamment à leur reconversion en voie verte.

  • Titre traduit

    Which reallocations for abandonned railroads? The example of french region Lorraine


  • Résumé

    In France, and therefore in Lorraine, the railways network has been contracted during the twentieth century : more than 1200 km open to travellers traffic has disappeared in this only area. Today, the value of those abandoned corridors, frequently damaged through lack of care, is a debatable point for professional of local and regional planning. This point presents a growing keenness and urgency aspect. Are still they as a whole a patrimony ? On the other hand, can we recognize each railway as a capital ? And which part could they play in today’s society ? Several transformations can be observed, and particularly the full of promise “green ways” : those trails, established on various paths, are used for transport and spare times of no-motorized persons. Thanks to their specific qualities, abandoned railroads seem to fit this kind of transformation, which are yet often realized on other paths (towpath, forest road …). Nevertheless, the evolution of each railroad, its geographical, historic or economic environment, just as circumstances of its construction and abandonment are responsible of inequalities between those corridors looking for a conversion. Only detailed studies of Lorraine’s abandoned railways can help concerned professionals to test their patrimonial values and their abilities to be transformed, especially into green ways.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (596 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 117 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5918

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7692
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.