Politique et langage dans la philosophie de Lévinas

par Ernst Wolff

Thèse de doctorat en Histoire de la philosophie

Sous la direction de Jean-François Courtine.

Soutenue en 2004

à Paris 4 .


  • Résumé

    Cette étude part de la conviction que les deux notions de politique et de langage, analysées en interprétation mutuelle, peuvent approfondir notre compréhension et critique de l'œuvre philosophique de Lévinas. Dans le premier chapitre, le profil de Lévinas lecteur de Husserl et de Heidegger est esquissé pour comprendre la manière dont Lévinas travaille en philosophie, ainsi que les premiers problèmes qu'il a formulés et dont la notion de totalité représente la conception générale. La philosophie du premier Heidegger est présentée afin d'être utilisée comme clef heuristique dans notre lecture de Lévinas. La pensée politique, que Lévinas a développée comme réponse au problème du totalitarisme, est reconstituée dans le deuxième chapitre en comparaison avec le libéralisme. Le troisième chapitre analyse le politique inscrit dans la métaphysique de Lévinas en explorant d'abord les manifestations de la totalité et ensuite l'altérité qui échappe à la totalité. L'aspect langagier de cette métaphysique est examiné dans le dernier chapitre. Progressivement, ce chapitre analyse le rapport entre le politique et le langage et débouche sur une critique centrée sur deux problèmes : l'impossibilité d'interpréter la signifiance de l'altérité et le danger inhérent à la conception d'une justice dépassant l'Etat.

  • Titre traduit

    Politics and language in the philosophy of Lévinas


  • Résumé

    This study is driven by the conviction that our understanding and criticism of the work of Lévinas could be advanced by a mutual interpretation of the themes of politics and language. In the first chapter a profile of Lévinas as reader of Husserl and Heidegger is sketched in order to understand the way in which Lévinas philosophises and to get to grips with the first problems he formulated where the critique of totality is the central theme. The philosophy of the first Heidegger is presented in order to be used as a heuristic key to our reading of Lévinas. The political thought that Lévinas developed in response to the problem of totalitarianism is reconstructed and compared with liberalism in chapter two. The third chapter analyses the latent politics in the metaphysics of Lévinas, first by exploring the manifestations of totality, and then, the alterity that escapes from totality. The linguistic aspect of this metaphysics is examined in the last chapter, which analyses progressively the relation between politics and language. The study results in a criticism centred around two problems: the impossibility of interpreting the significance of alterity and the danger inherent in a conception of justice as exceeding the limits of the State.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (382 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 155 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5916/1-2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7823
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.