Tradition grecque et innovation romaine dans l'architecture en Cyrénaïque à l'époque impériale: les monuments publics

par Thomas Marlier

Thèse de doctorat en Histoire et civilisation de l'Antiquité

Sous la direction de André Laronde.

Soutenue en 2004

à Paris 4 .


  • Résumé

    Quelle est la part de tradition grecque et d'innovation romaine dans l'architecture d'une ancienne cité grecque durant le Haut-Empire ? Le cas de Cyrène et des quatre autres cités de la région - Apollonia, Ptolémaïs, Taucheira et Bérénikè - montre qu'hellénisme et romanité sont souvent conjoints : la grande majorité des édifices conservent des procédés de constructions grecs, mais une grande partie des bâtiments neufs ou restaurés à cette époque recouvrent des types romains, notamment les théâtres, les temples et les arcs monumentaux. Des types complètement neufs comme l'amphithéâtre ou la basilique apparaissent, et certains ensembles monumentaux adoptent une configuration romaine : le forum de Cyrène, par exemple, associe un quadriportique à un temple et une basilique. Ça n'est pas dans la situation politique, démographique, religieuse ou sociale qu'on trouvera des explications aux innovations romaines. Il apparaît que le conservatisme des façons de construire s'explique essentiellement par une inertie du savoir-faire où les artisans et architectes en Cyrénaïque reproduisent simplement leurs habitudes en utilisant le système technique qu'ils connaissent déjà. L'innovation romaine semble ressortir soit à un simple phénomène de mode où les nouveaux types architecturaux sont imités " pour faire romain " sans que de nouveaux usages romains leur correspondent ; soit, plus rarement, à la diffusion d'usages romains où de nouveaux types d'édifices sont nécessaires : l'apparition de l'amphithéâtre, par exemple, s'explique par la diffusion des spectacles de chasse et de gladiateurs dans cette région.

  • Titre traduit

    Greek tradition and roman innovation on architecture in Cyrenaica during the roman empire: the public buildings


  • Résumé

    What is the part of Greek tradition and roman innovation in the architecture of an ancient Greek city during the High Empire ? The case of Cyrene and others cities of the region - Apollonia, Ptolemaïs, Taucheira and Berenike - shows that hellenism and romanity are often joint: the great majority of the buildings preserves Greek techniques of construction, but a great part of news or restored edifices on this period recovers roman types, like the theatres, the temples and the monumental arches. The type of roman theater takes the place of the Greek type, the cyrenaean temples imitate the forms of the roman temple with podium and frontal staircase, the Propylaea evolves to the monumental arch, types completely news as the amphitheatre or the basilica appear, and several monumental complexes adopt a roman configuration: the forum of Cyrene, for example, associates a quadriportico with a temple and a basilica. It is not in the political, demographic or social situation that the explications of the roman innovations will be found. It appears that the conservatism of the manners of construct doesn't explain itself by an inertia of know-how : the craftsmen and the architects reproduce simply their customs by using the technical system which they already know. The roman innovation seems to fall within the scope of a simple fashion where the news architectural types are imitated " to seems roman " without new roman customs corresponding to them ; or, more rarely, by diffusion of roman customs : in this case, new types of buildings are necessary: the apparition of the amphitheatre, for example, explains itself by the diffusion of hunts and gladiators spectacles on this area.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (618 p.)
  • Notes : Publication non autorisée par le jury
  • Annexes : 350 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5914/1-2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.