Saint Augustin: de Consensu Euangelistarum : introduction, traduction, commentaire

par Marie-Hélène d' Andigné-Kfouri

Thèse de doctorat en Mondes anciens et médiévaux

Sous la direction de Jean-Claude Fredouille.

Soutenue en 2004

à Paris 4 .


  • Résumé

    Aux environs de 400, interrompant son de Trinitate, Augustin rédige le de Consensu Euangelistarum en quatre livres afin de résoudre les difficultés d'incohérence posées par les textes des quatre évangiles. Dans le livre I, il expose son but et éclaire la personnalité de Jésus, thème des évangiles, et de chacun des auteurs. Dans les livres II et III, il met en application une méthode d'étude des textes permettant de les étudier du point de vue de leur cohérence interne et externe. Le livre II traite de l'enfance et de la vie publique de Jésus jusqu'à la Cène; le livre III, qui est l'objet de cette thèse, a trait aux évènement de la Passion, de la Résurrection et de l'Ascension. Le livre IV enfin traite des passages solitaires de Marc. Aprés avoir présenté une nouvelle traduction annotée du livre III de cet ouvrage, la dernière en Français remontant au 19e siècle, cette thèse propose dans un premier temps une étude sur les contradictions des évangiles dans les quatre premiers siècles de l'histoire du christianisme ainsi qu'un point sur l'état de la question synoptique qui en découle. Dans un second temps, elle envisage l'oeuvre d'Augustin du point de vue de sa composition, de ses sources, de la méthode exégétique employée et du traitement des citations du Nouveau Testament. Ce dernier exposé conduit à se poser la question sur l'identité du texte latin du Nouveau Testament utilisé par Augustin. Enfin une rapide étude sur la postérité de cette oeuvre permet de lui redonner son importance dans la perspective de l'histoire des contradictions des évangiles.

  • Titre traduit

    Saint Augustin : de Consensu Euangelistrarum : introduction, translation, commentary


  • Résumé

    At the end of the fourth century, interrumpting his de Trinitate, Augustine started to write his de Consensu Euangelistarum in four books I order to adress an answer to difficulties generated by some apparent incoherences found in the Gospels. In the first book, he explain his aim and lightens the personnality of Jesus, Matthew, Mark, Luke and John. In the second and third book, Augustine developps his method for analysing the texts considering his special point of view regarding their internal coherency. The childhood and the public life of Jesus are the subjects of the secon book and following a natural chonology, the evnts of his Passion, Resurrection and Ascension are the themes of the third book which constitutes the scope of this thesis. The fourth book has been dedicated to the texts written by Mark and for which there is no connection with the three other evangelists. After having proposed a new translation for the third de Consensu book, the lastest french translation dating from the 19th century, this thesis gives a study of how the gospels' contradictions have been analysed by the authors during the first four centuries. Furthermore, this thesis takes stock of the synoptic problem. Then tis third book of Consensu Euangelistarum is considered regarding to its construction, sources exegetic method and quotation of the New Testament. This last study leads us to a reflexion concerning the identity of the latin text of the New Testament used by Augustine. Finally the de Consensu posterity study presented in this thesis highlights its important impact on the history of the Gospels' contradictions.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (313 p.)
  • Notes : Publication non autorisée par le jury
  • Annexes : 120 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : BUT 5902/1-2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.