Problématique de la mimésis chez Louis-Ferdinand Céline et Claude Simon

par Gaku Kashio

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Henri Godard.

Soutenue en 2004

à Paris 4 .


  • Résumé

    Le présent travail propose une mise en parallèle des œuvres romanesques de Louis-Ferdinand Céline et de Claude Simon, avec comme fil conducteur la problématique de la mimésis. Selon l’une des deux acceptions principales retenues, la mimésis désigne le rapport interactif entre le texte et ce qu’on propose d’appeler ici hors-texte ; les deux premières parties de ce travail sont consacrées à l’analyse du rapport entre deux séries d’unités constituantes du texte et deux catégories de hors-texte : premièrement entre les unités constituantes du texte comme univers et la réalité empirique, deuxièmement entre celles de la dimension langagière du texte et le système de la langue. Selon la seconde acception principale, la mimésis désigne le processus actif de composition. Avec cette mise au premier plan de la réalité compositionnelle, dans laquelle la consubstantialité des deux dimensions d’univers et de langage se révèle dans tout son caractère indissociable, il s’agit d’observer le mécanisme spécifique de la composition et sa dynamique, dans un premier temps du côté formel, et dans un second temps du côté informel et expansif de l’imaginaire. À travers ces différentes séries d’analyses, l’objectif est d’observer la diversité et la spécificité des formes et des moyens mis en œuvre pour la production romanesque, et de montrer comment les œuvres de Céline et de Simon remettent en cause et rénover à la fois la création romanesque et la théorie littéraire.

  • Titre traduit

    Problematic of the mimesis in Louis-Ferdinand Céline and Claude Simon's novels


  • Résumé

    This work proposes to put in parallel the novels of Louis-Ferdinand Céline and Claude Simon, guided by the problematic of the mimesis. According to the first of the two principal meanings, the mimesis indicates the interactive relationship between the text and what one proposes to call here out-text; the first two parts of this work are dedicated to the analysis of the relationship between two series of constituent units of text and two categories of out-text: firstly between the constituent units of the text as universe and the empirical reality, secondly between the units of the linguistic dimension of the text and the system of the language. According to the second principal meaning, the mimesis indicates the active process of composition. By putting the reality of composition in the foreground the consubstantiality of two dimensions of universe and language appears in all its indivisible character, and the purpose is to observe the specific mechanism of the composition and its dynamics, first of all on the formal side, secondly on the informal and expansive side of the imaginary. Through these various series of analyses, the aim is to observe the diversity and the specificity of the forms and the means used for the novelistic production, and to show how the Céline and Simon’s works call into question and renew, at the same time, the novelistic creation and the literary theory.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (486 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 258 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5897
  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : CS 156

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7783
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.