Kleist épistolier : le geste, l'objet, l'écriture

par Cécile Clot

Thèse de doctorat en Études germaniques

Sous la direction de Jean-Marie Valentin.

Soutenue en 2004

à Paris 4 .


  • Résumé

    L'objectif que se fixe cette thèse est double. Il s'agit de réhabiliter les textes épistolaires de Kleist dans leur dimension littéraire et de définir leur statut dans l'ensemble de l'œuvre, tout en les envisageant dans la perspective de la démarche communicative qui les sous-tend. Dans l'étude de la démarche communicative inhérente à la lettre, se manifeste le mode sur lequel Kleist choisit de se dévoiler à l'autre. Dans ce dévoilement s'esquisse un portrait épistolaire du poète, dont la particularité est de demeurer contradictoire et fragmentaire, à l'image de l'œuvre dont il est le produit. L'analyse du positionnement ambivalent de la lettre kleistienne, discours de l'absence aspirant à l'immédiateté, révèle d'autre part la coexistence en elle d'instants monologiques réflexifs, dont la particularité est de servir à la mise en forme de la pensée, et d'une détermination essentiellement dialogique qui est au fondement de la démarche d'écriture. La mise en forme consciente de l'image, les procédés de dramatisation de l'écriture, l'utilisation réflexive du signe et du mot, le recours à un dispositif rhétorique, l'acuité du regard, la transformation du réel dans l'écriture apparaissent comme autant d'aspects constitutifs d'une œuvre littéraire, que l'étude stylistique des lettres s'attache à mettre au jour. Mais la singularité de l'étude réside dans l'enrichissement de la réflexion par la prise en compte de l'objet épistolaire, selon une méthode héritée de la critique génétique, dont l'objectif est d'analyser les traces du processus d'élaboration de l'écriture sur les manuscrits. Dans les lettres du poète, la progression de l'énonciation se manifeste non seulement dans la construction syntaxique de l'énoncé, mais aussi à travers l'adjonction de tracés et de signes divers - dont le tiret - auxquels échoit la fonction de dire sur un mode métalangagier. A la frontière entre la sémantique et la sémiotique, l'étude des manuscrits révèle un champ d'investigation fondamental pour l'approche de l'écriture épistolaire kleistienne, conçue aussi comme une contribution à l'étude de l'œuvre globale du poète.

  • Titre traduit

    Kleist's letters: the gesture, the object, the writing


  • Résumé

    The aim of this dissertation is twofold : to demonstrate the literary dimension of Kleist's letters and to determine their status within Kleist's works while examining the communicative aspects of his epistolary texts. Analyzing the communicative perspective inherent to epistolary texts indicates the way in which Kleist is revealing himself to his correspondents, and it creates an epistolary portrait of the poet. The particularity of an epistolary portrait is its contradictory and fragmented nature based on the incompleteness of epistolary works. The analysis of the ambivalence of Kleist's letters (an absence's discourse yet aspiring to immediacy) displays the coexistence of monologic and reflexive passages on the one hand, which are used by the writer as a way of forming his thoughts, and of a dialogic determination on the other hand on which the act of writing is based. The conscious forming of the image, the process of dramatisation of style, the reflective use of the word and of signs, the use of rhetoric figures, the intense observation, the transformation of reality into words are constituent components of a literary work. The purpose of the stylistict analysis of the study is to bring these aspects to light. But the singularity of this study lies in the careful examination of the epistolary object through the method of genetic critic, which proposes to analyze the manifestation of the elaborative process of writing within the manuscripts. In the poet's letters the unfolding of the enunciation is not restricted to the syntactic construction of the utterance, but also manifests itself in the addition of lines and signs - like the dash - which convey a metalingual level. On the borderline between semiotics and semantics, the study of the manuscripts reveals a fundamental field of investigation for Kleist's epistolary works and his writing.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (459 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 234 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5893

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7662
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.