Inclusion et différence : vers une critique constructive de la reconnaissance chez Habermas

par Martin Blanchard

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Alain Renaut.

Soutenue en 2004

à Paris 4 .


  • Résumé

    Ce travail développe un concept de groupe, à partir d'une analyse des théories du langage et de l'identité de Jürgen Habermas, qui ouvre en philosophie politique sur une critique constructive de la reconnaissance dans le cadre d'une démocratie délibérative. Ce concept de groupe comporte deux caractéristiques principales. La première distingue entre ce que j'appelle les structures de culture et les caractères de culture. Entre autres, la langue devient un élément constitutif de la structure de culture d'un groupe, conceptuellement séparée de son caractère de culture. La seconde caractéristique consiste dans une volonté collective qui n'est pas réduite à l'addition des volontés individuelles, mais présuppose un assentiment généralisé de tous les locuteurs pris en groupe. Ces deux caractéristiques définissent le groupe comme un monde vécu linguistiquement structuré qui inclut, d'une part, une réalité institutionnelle collective et, d'autre part, un ensemble de locuteurs ayant chacun une identité morale qui fonde en partie les prétentions à la validité. Une réflexion sur les récents travaux de Rawls donne corps à la réalité institutionnelle : celle-ci reconnaît des groupes politiquement autonomes, tant au niveau interne qu'externe. Je termine en offrant une critique constructive du concept de reconnaissance chez Habermas, qui débouche sur un cosmopolitisme moral axé sur la justice entre individus et entre groupes, lequel est non seulement compatible avec l'idée d'une démocratie délibérative, mais offre une perspective critique sur celle-ci qui l'empêche de sombrer dans le double piège d'une théorie individualiste ou holiste du bien commun.

  • Titre traduit

    Inclusion and difference:toward a constructive critique of recognition in Habermas' work


  • Résumé

    The thesis develops a concept of group, staring from an analysis of Jürgen Habermas's theories of language and identity, which gives way to a constructive criticism of recognition, while staying within the framework of a deliberative democracy. This concept of group contains two main characteristics. The first is to distinguish among what I call structures of culture, conceptually separated from its character of culture. The second characteristic consists in a collective will that is not reductible to an addition of the wills of all individuals within a group but which presupposes the generalized assent of all speakers taken in group. These two characteristics define the group as a linguistically structured lifeworld that includes, on the one hand, a collective institutional realty and, on the other hand, a set of speakers, each possessing a moral identity that partially grounds the validity claims. Reflecting on John Rawls's recent works, I qualify the idea of an institutional realty as one that recognizes many politically autonomous groups, not only external to a political community but internal as well. The final chapter offers a constructive criticism of the concept of recognition in Habermas, which results in a moral cosmopolitanism centered on justice among individuals and groups that is not only compatible with the idea of a deliberative democracy, but that offers a critical perspective on this idea, preventing it from sinking into the double trap of either an individualistic or a holistic theory of the common good.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (400 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 193 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5890

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7837
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.