L' Estrémadure centre-orientale (VIIIe-XIIIe siècles): peuplement et formes d'habitat aux marges d'al-Andalus

par Sophie Gilotte

Thèse de doctorat en Archéologie

Sous la direction de Marianne Barrucand.

Soutenue en 2004

à Paris 4 .


  • Résumé

    Délaissée par les chroniques et située en retrait de l’avant-scène politique, l’Estrémadure centre-orientale, du VIIIe au XIIIe siècle, semble avoir été très peu intégrée dans le contexte d’al-Andalus. Loin des grandes villes implantées dans les plaines fertiles du Guadiana et du Guadalquivir où se concentrèrent des populations attirées par les richesses agricoles, cette aire resta en marge des préoccupations des centres de pouvoir successifs. Constituant une zone excentrée, elle fut, également, zone de passage et zone frontalière et l'histoire de son peuplement était restée à l'état d'ébauche. Si les sources textuelles, chrétiennes ou musulmanes, dessinent pour cette zone un environnement à peine habité, les prospections de surface réalisées sur des sites – inédits ou déjà connus –, ainsi que l’étude du matériel, conduisent à nuancer le vide du milieu rural et à redéfinir le rôle du milieu urbain. Bien que la démarche privilégie les données de terrain, les autres sources n'ont pas été écartées. Ainsi, la numismatique et l’épigraphie se sont révélées être des composants importants pour cerner des phénomènes liés aux transformations culturelles, idéologiques et économiques. Le développement chronologique souligne l’adaptation des communautés paysannes face à la désarticulation des systèmes d’exploitation de l’Antiquité tardive, le phénomène de fortification des campagnes et conduit à s’interroger sur les différents agents politiques qui ont pu l’influencer. La description des grandes tendances spatiales et diachroniques des modes d’organisation permet de comprendre si elles diffèrent, ou non, des modèles établis, tout particulièrement pour les terres orientales de la péninsule.

  • Titre traduit

    Middle-Eastern Extremadura (8th-13th centuries): Settlement and Living Conditions on the Periphery of al-Andalus


  • Résumé

    Neglected by chronicles and situated in the background of the political scene, Middle-Eastern Extremadura seems to have hardly been studied in the context of Al-Andalus from the 8th to the 13th century. Away from the big cities of the fertile plains of the Guadiana and the Guadalquivir where populations, attracted by the agriculture richness, gathered, this area remained out of the preoccupations of the successive centres of power. Representing an outlying zone, it was also both a crossing area and a border area, and the history of its populating had only just begun so far. If the textual sources –whether Christian or Muslim– reveal a hardly populated environment for this zone, the survey of new or already existing sites, together with the study of the material, led us to qualify the emptiness of the countryside and to redefine the role of the urban environment. Even if this work favours the data collected on the sites, the other sources have not been set aside. As a matter of fact, numismatic and epigraphy happened to be important elements in order to understand the fenomena linked to the cultural, ideological and economical changes. The chronological development highlights the adaptation of peasant communities faced with the dismantling of the system of exploitation from late Antiquity and the fenomenon of the fortification in the countryside, and leads us to wonder about the different political factors which could influence it. The description of the main spatial and diachronic tendencies of the system of organisation allows to understand whether they are different from the established models, particularly as far as the Eastern lands of the Peninsula are concerned.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (823 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 744 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5872/1-2
  • Bibliothèque : Casa de Velázquez. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7868
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/3306
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.