L'individu chez Marx

par Patrice Cailleba

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Alain Renaut.

Soutenue en 2004

à Paris 4 .


  • Résumé

    Nous distinguons chez Marx trois types d'individu correspondant chacun à trois philosophies politiques distinctes. Le premier individu est libre et doué de raison. On parle alors d'un Humanisme rationaliste-libéral dans lequel l'individu typique est le citoyen grec. Le second individu est l'être générique, héritier de la philosophie de Feuerbach et de Hegel. Ce Naturalisme dialectique prive l'individu de toute liberté et laisse le Genre, i. E. La Nature être la seule volonté qui décide. Le dernier individu est la classe. L'être humain est une personne déterminée socialement et économiquement par une classe sociale donnée (le prolétariat ou la bourgeoisie). L'Histoire, et non l'Homme, règne sur le monde. Il s'agit du Matérialisme historique. L'élaboration de ces trois philosophies correspond aux années 1841-1846. A partir de 1846, quand Marx est convaincu qu'il a trouvé la bonne définition de l'individu et que sa dernière philosophie est la bonne - parce qu'il a " compris " le sens de l'Histoire -, il décide d'appliquer ce qu'il sait à son nouveau champ d'étude : l'économie politique. Ainsi le reste de l'œuvre de Marx doit-il être envisagé à l'horizon de la définition de l'individu donnée dans L'Idéologie allemande, ouvrage écrit à l'âge de 28 ans. Néanmoins, la philosophie politique de Karl Marx se solde par un échec. Son œuvre est minée par la dialectique, platonicienne et hégélienne, qui ruine son ambition politique. En outre, parce qu'il ne reconnaît pas la possibilité de l'acte libre, Marx n'inscrit pas la liberté dans le phénomène politique. Il se révèle être finalement un penseur anti-politique.

  • Titre traduit

    ˜The œindividual in the Marx's philosophy


  • Résumé

    Interested by the conceptions of the individual in Marx's Philosophy, we distinguished three different types belonging to three distinct political philosophies. The first individual, best represented by the Greek citizen, is defined by reason and freedom. We usually talk about "rationalist-liberal humanism". The second individual is the "generic being", heir of Feuerbach's and Hegel's philosophy. This "dialectical Naturalism" deprives the individual of his own liberty and lets the Gender, i. E. Nature, be the only will who decides. The last individual is the class. The human being is considered as a social and economical determinated person belonging to a definite social class (the working class or the bourgeoisie). History, but not Man, reigns over the world. This philosophy is named "historical Materialism". The development of those three philosophies corresponds to the 1841-1846 years. After 1846, when Marx is convinced that he found the good definition of the individual and that his last philosophy is right - because he "understood" the direction of History -, he plans to apply it to his new research field: political economy. Thus, Marx's work following 1846 must be considered through the individual definition he gave in "The German ideology", written when he was 28. Nevertheless, Marx's political philosophy ends in failure. First, his philosophies are undermined by dialectic, inspired by Plato and Hegel, which ruins all Marx's work. Then, because he does not acknowledge the possibility of a free act, Marx does not include liberty within his political philosophy. Finally the German philosopher turns out to be an anti-political thinker.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (688 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 178 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5868/1-2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7429
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.