Du singulier à l'universel : Religion et éthique, peuple juif et humanité, individu et communauté : lecture de "Religion der Vernunft aus den Quellen des Judentums"de Hermann Cohen à la lumière du concept de "spécificité" (Eigenart)

par Sophie Nordmann

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Pierre-François Moreau.

Soutenue en 2004

à Paris 4 .


  • Résumé

    Presque jusqu'à la fin de son œuvre, la réflexion de Cohen est centrée sur l'idée de système. Pourtant, il achève ses travaux, non par une psychologie qui aurait pour tâche d'unifier les parties du système, mais par une philosophie de la religion. Que devient alors l'exigence de systématicité ? C'est grâce à la notion de spécificité que nous entendons répondre à cette question, en montrant que cette notion offre la clef d'une lecture transversale de l'ensemble de la philosophie religieuse de Cohen, et permet de comprendre en quoi elle s'appuie sur les acquis du système pour penser jusqu'au bout la relation du singulier et de l'universel. Quel sens donner à l'entreprise d'une " religion de la raison tirée des sources du judai͏̈sme " ? La mise en place des conditions méthodologiques de ce projet implique de s'interroger sur la légitimité d'une application de la méthode transcendantale à un fait de culture non-scientifique. Or, la spécificité apparaît comme la seule voie qui rende cette application possible et permette de conférer à la religion sa place au sein du système de la philosophie tout en préservant l'intégrité de ce système : elle implique une entière affiliation méthodologique à l'éthique, néanmoins compatible avec une indépendance relative non à la méthode mais au contenu. Qu'est-ce qui autorise pourtant à tirer cette religion de la raison - universelle par principe - d'une source historique particulière, le judai͏̈sme ? La légitimation d'une telle démarche doit montrer que le judai͏̈sme ne se limite pas à être la religion particulière d'un peuple historique. C'est dans cette perspective qu'il sera essentiellement envisagé comme monothéisme, seule forme religieuse compatible avec les exigences de l'idéalisme éthique. Son universalité, qui s'atteste dans le principe d'unicité de Dieu, se trouve confirmée par le statut que Cohen confère au peuple juif, élevé au rang de " symbole de l'humanité " et idéalisé en " Reste d'Israe͏̈l " dans le messianisme. Au sein de cette affiliation à l'humanité comprise comme totalité et universalité, le peuple juif conserve néanmoins sa spécificité, entendue comme singularité absolue, qui seule permet de penser une humanité historique en marche vers la réalisation de l'idéal que lui prescrit l'éthique. La spécificité de la religion se saisit à partir de là dans le concept d'individu qu'elle découvre. Alors que l'éthique ne peut envisager l'homme que sous la catégorie de la totalité, la religion est en mesure de penser l'homme comme pluralité - le Mitmensch - et comme unité - l'individu-je - par la corrélation qu'elle déploie. Or, ici encore, le concept de spécificité doit permettre de déterminer le statut de cet individu : le Mitmensch est envisagé dans sa spécificité entendue comme particularité ; rapporté à la catégorie de l'unité, l'individu est également reconnu dans sa spécificité au sens cette fois d'unicité. Alors que l'éthique ne peut que prescrire un idéal, la spécificité de la religion permet de tracer le chemin vers sa réalisation : ici s'atteste la nécessité d'une intégration de la religion au système de la philosophie, en tant que complément spécifique de l'éthique. La spécificité apparaît, à partir de là, comme le concept central des derniers travaux de Cohen, et comme la clef de voûte de l'articulation de sa philosophie religieuse à son système de la philosophie.

  • Titre traduit

    From the singular to the universal : Religion and ethics, jewish people and mankind, the individual and the community : an interpretation of Hermann Cohen's "Religion der Vernunft aus den Quellen des Judentums" in the light of the concept of "specificity" (Eigenart)


  • Résumé

    In his last works, Hermann Cohen moved from the affirmation of the dissolution of religion into ethics to the affirmation of specificity of religion within the philosophical system. Hence, what does the philosophical systematicity become? This study shows that the concept of specificity offers the key to a transversal lecture of the whole of Cohen's religious philosophy, thus determining not only the statut of religion within the philosophical system, but also that of the Jewish people in relation to mankind and of the individual in relation to the community. The concept of specificity is the only way that allows conferring to religion a place that preserves the wholeness of the philosophical system. It permits to reach beyond the ethical universality and take into account the singularities. It permits to think out the humans in their relationships, the individual in his uniqueness, the historical humanity in its progress towards the realization of its ideal in the messianic area. Consequently, only an interpretation of Religion der Vernunft in the light of this concept is capable of grasping what makes

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (406 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 225 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5825

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7397
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.