La mésentente cordiale franco-britannique : la deuxième tentative d'adhésion britannique au Marché commun à l'épreuve du veto français (octobre 1964-avril 1969)

par Hélène Plisson

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jean-Paul Bled.

Soutenue en 2004

à Paris 4 .


  • Résumé

    En 1963, le Général de Gaulle rejette la première candidature du Royaume-Uni au Marché commun, et les relations franco-britanniques s'en trouvent très affectées. L'arrivée du gouvernement de Harold Wilson, en octobre 1964, améliore ces relations, puisque les Travaillistes ne souhaitent pas déposer de nouvelle candidature à la CEE. Mais les nécessités économiques et politiques poussent à nouveau le Royaume-Uni vers l'Europe. A partir d'octobre 1966, Londres cherche à connaître les conditions d'une adhésion. En dépit de réticences du gouvernement français, Harold Wilson dépose une nouvelle demande en mai 1967. La Grande-Bretagne tente ensuite, sans y parvenir, de forcer la main à Paris. Ce n'est qu'avec le départ du pouvoir du Général de Gaulle, en avril 1969, et l'ouverture de négociations d'adhésion, que les relations franco-britanniques se normalisent.

  • Titre traduit

    ˜The œUneasy Entente : the second British application to the European Community faced to the French veto, october 1964-april 1969


  • Résumé

    In 1963, General de Gaulle vetoed the first British application to the Common Market, and French-British relationships were badly affected by this decision. The arrival of the Harold Wilson government, in October 1964, improves those relations, as the Labour Party does not want to make a new application for the EEC. But, confronted with economic and politic necessities, the United Kingdom comes back to Europe. From October 1966, London tries to know the conditions of membership. Despite the reluctance of the French government, Harold Wilson makes a new application in May 1967. But General de Gaulle refuses the opening of negotiations, bringing about the failure of the British application in November 1967. Afterwards, Great Britain tries, without success, to force France's hand. It only with the departure of General de Gaulle, in april 1969, and the opening of negotiations by Georges Pompidou, that French-British relationships normalize.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (1036 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 487 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5876/1-4

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7113
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.