Recherches sur le rapport entre l'accent et le mètre dans la versification française et italienne

par Oreste Floquet

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Nelly Andrieux-Reix et de Luciano Agostiniani.

Soutenue en 2004

à Paris 3 en cotutelle avec Perugia, Università degli studi .


  • Résumé

    Ce travail essaie de répondre à certaines questions: (1) Quelle est la grammaire des métriques les moins marquées? Quelle place leur assigner dans une hypothétique sociologie du mètre? Quelles ressemblances ont-elles avec l'ensemble de la production littéraire en vers? (2) Quels outils a-t-on besoin pour donner une explication à des phénomènes métriques comme la synalèphe, la dyalèphe, la synérèse et la diérèse? Quand faut-il utiliser des constituants prosodiques pour en donner une représentation idoine? (3) Y a-il un rapport entre la typologie du mètre et les caractéristiques intrinsèques de la langue qui l'adopte? Le premier chapitre est consacré à (1). On a étudié les comptines, italiennes et françaises afin d'en fournir les contraintes de bonne formation. Puis on les a comparées avec la production anisosyllabique médiévale. Le deuxième chapitre est consacré à (2). On a cherché à délimiter les domaines d'application de la synalèphe, la dyalèphe, la synérèse et la diérèse. Puis on s'est demandé si on avait affaire à des règles de la langue ou de la métrique. Le dernier chapitre répond à (3) mais pour ce faire il a fallu au préalable analyser le rythme phonétique des deux plus anciennes langues littéraires romanes: l'ancien français et l'ancien provençal.

  • Titre traduit

    Investigations on the relation between accent and meter in French and Italian versification


  • Résumé

    This work is intended to answer the following questions: (1) What is the grammar of less-marked metrics? What is their place in an hypothetical sociology of meter? What are the similarities with the literary production? (2) What instruments do we need to explain synalepha, dyalepha, syneresis and dieresis? When do we need some prosodic constituents to give their representation correctly? Is it true that metric reflects the phonetic rhythm of a language? Chapter one tries to describe the Italian and French nursery rhymes grammar and to compare it with anisosyllabic medieval production. Chapter two tries to describe the domains where synalepha, dyalepha, syneresis and dieresis can be applied. Then the study investigates if linguistic or metric rules are needed. Chapter three analyzes Old Provençal and Old French rhythm in order to demonstrate that metric does not always translate phonetic rhythm of a certain language.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (226, [3], [6] f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 208-223

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8405
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.