Contribution à l'étude de la socialité de la poésie : la poésie dans les "petites revues" littéraires parisiennes en 1900

par Marta Pragana Dantas

Thèse de doctorat en Littérature et civilisation françaises

Sous la direction de Alain Viala.

Soutenue en 2004

à Paris 3 .


  • Résumé

    Cette recherche a pour objet la socialité de la poésie du secteur de production restreint du champ littéraire au tournant du XIXe au XXe siècle en France, plus précisément la poésie publiée dans six « petites » revues littéraires paraissant à Paris pendant l’année 1900 : L’Ermitage, le Mercure de France, La Plume, La Revue blanche, La Revue naturiste et La Vogue. Elle met en évidence la façon dont le texte se rapporte au discours social, et la relation des poe��mes avec les mutations et les enjeux du genre poétique et du champ littéraire de l’époque. En vue de cela, nous utilisons des notions empruntées à trois approches relevant de la sociocritique et de la sociologie littéraire : la sociocritique de Claude Duchet (pour le concept de sociogramme) , la théorie du discours social de Marc Angenot et Régine Robin (pour le concept de discours social et les inflexions de la notion de sociogramme), et la théorie des effets de prisme d’Alain Viala (pour les développements du concept de champ littéraire et de genre). Nous faisons également appel aux apports de la néo-rhétorique du Groupe µ (pour les notions d’isotopie, de médiation isotopique et de modèle triadique). Cette étude permet d’affirmer que la poésie du sous-champ de production restreint de la fin du XIXe siècle a réagi aux interpellations de l’époque, dialoguant avec le social, malgré l’isolement auquel elle est souvent associée.

  • Titre traduit

    Contribution to the study of sociality of poetry : poetry in parisian literary magazines in 1900


  • Résumé

    The object of this research is the sociality of the poetry of the sub-field of restricted production at the turn of the nineteenth to the twentieth century in France, precisely that poetry published in six “minor” literary magazines circulating in Paris in 1900: L’Ermitage, le Mercure de France, La Plume, La Revue blanche, La Revue naturiste and La Vogue. It stands out the way the text establishes relations to the social discourse, and the relation of the poems to the mutations of the poetical genre and of the literary field of that time. In order to do this, we used notions from three approaches belonging to sociocriticism and literary sociology: Claude Duchet’s sociocriticism (for the concept of sociogram); Marc Angenot and Régine Robin‘s theory of social discourse (for the concept of social discourse and inflections of the notions of sociogram) and Alain Viala’s theory of prismatic effects (for the development of the concept of literary field and genre). We also used the neo-rhetoric contributions of the Group µ (for the notions of isotopy, isotopic mediation and triadic model). This study leads us to affirm that the poetry produced in the sub-field of restricted production at the very end of the nineteenth century reacted to the questions of that time interacting with society, despite the isolation it has frequently been associated to.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (350 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. [242]-256

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8296
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.