Éloge de l'excès : tissage et métissage dans l'oeuvre de Salman Rushdie, Jeanette Winterson et Arundhati Roy

par Elsa Sacksick

Thèse de doctorat en Littérature anglaise

Sous la direction de Marc Porée.

Soutenue en 2004

à Paris 3 .


  • Résumé

    Cette thèse met en regard trois romanciers contemporains écrivant en anglais, A. Roy, J. Winterson, S. Rushdie, autour de la notion d’excès. A partir d’une analyse textuelle précise, chaque auteur est d’abord étudié séparément sous l’angle du mouvement, première réalisation de l’excès : passage (Rushdie), va-et-vient (Winterson), retour (Roy), esquissant des thèmes communs: travail sur la forme (corps et roman), la voix, l’imaginaire. En synthèse, les liens entre les trois écritures sont retissés mettant en évidence les formes de l’excès :stratégies de mélange par hybridation et tissage, effets de débordement par accumulation et surenchère. Enfin, l’excès permet de placer les trois romanciers dans une position singulière sur la scène du roman contemporain et sur la question de la représentation : la réponse à l’épuisement postmoderne par une esthétique de la démesure qui affirme la substantialité du réel par le débordement organique tout en passant par le biais d’un imaginaire délirant.

  • Titre traduit

    In praise of excess : weaving and hybridizing in the novels by Salman Rushdie, Jeanette Winterson and Arundhati Roy


  • Résumé

    This thesis compares three contemporary novelists writing in English, A. Roy, J. Winterson, S. Rushdie, through the question of excess. With a precise textual analysis as a starting point, each author is first studied separately from a perspective of movement: passage (Rushdie), to and fro (Winterson) return (Roy) - dealing with common themes : form (of the body or of the novel), voice, the imaginary. In a last section, the links uniting the three writers are interwoven, revealing the various forms excess can take : blending strategies through hybridization and weaving, overflowing effects through accumulation. Lastly, excess allows us to assert the singular position of these novelists on both the contemporary literary scene and the issue of representation : it functions as a response to the postmodern exhaustion through an aesthetic of disproportion and outrageousness, asserting reality’s substance through organic proliferation as well as through the unleashing of a wild imagination.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (374 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 345-368. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8304
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.