Quête et traversée dans les documentaires de voyages

par Lise Gantheret

Thèse de doctorat en Études cinématographiques et audiovisuelles

Sous la direction de Roger Odin.

Soutenue en 2004

à Paris 3 .


  • Résumé

    La première partie de cette recherche analyse les motivations à l'œuvre dans les documentaires de voyage selon les différents profils de voyageur (touriste, ethnographe, explorateur, voyageur-conférencier, autobiographe) tout en mettant en évidence la force symbolique de l'imagerie historique du voyage. Dans un premier temps, il s'agit de dégager les ressorts psychologiques et affectifs de la quête et de distinguer les facteurs déterminants de la perception dans l'abord d'une réalité étrangère tout en questionnant les notions d'objectivité et de subjectivité. La notion de " perception filmique ", conçue comme une alliance entre la conscience du cinéaste et les techniques cinématographiques et audiovisuelles invite à réfléchir sur l'importance du corps, de la mémoire et de l'intentionnalité du sujet filmant. La temporalité du voyage en lien avec la gestion du hasard et de l'événement aide à sérier différents types de films de voyage. La deuxième partie traite de l'exploration des territoires où se pose pour le cinéaste-voyageur (problème de la représentation du parcours, du rendu de sa dynamique avec ses logiques de déplacement) ainsi que de sa relation au paysage. L'articulation entre les espaces conduit à l'étude des frontières et de la signifiance des différents lieux du voyage. D'autre part, le traitement de l'altérité engage à une réflexion sur les thématiques de l'étrangeté et des stéréotypes. La mise en exergue de la construction identitaire en jeu à travers les modes d'approche et de rencontre avec l'autochtone soulève le problème de l'engagement du cinéaste-voyageur et de son régime de croyance et d'interprétation dans la traversée vers un autre et un ailleurs. Enfin, la dernière partie examine les choix lors de la restitution du voyage et leur implication en terme de cohérence du récit, de sincérité et d'authenticité. Cela présuppose de repérer les instances d'énonciation en jeu et conduit à avancer la notion d'énonciation personnelle qui se prête particulièrement à l'analyse des films de voyage autobiographiques.

  • Titre traduit

    Quest and crossing in travel films


  • Résumé

    The first part analyses the motives according various types of travelers and the symbolic strength of the historic travel imagery. It brings out the psychological and affective forces of the quest to distinguish the determining factors of a foreign reality, it asks questions about objectivity and subjectivity, about the importance of the body, and, through the notion of "cinematic perception", try to understand how film-maker's memory and intentionality is at work inside travel movies. The second part treats the exploration of territories, the relation between the film-maker and the landscape, the otherness (strangeness and stereotypes) and the construction of identity which raises the problem of the commitment of the travel-film-maker. The third part examines the choices in relating travels and their implications in terms of coherence and sincerity of narration. It requires to find the enunciation's authorities and leads to propose the concept of personal enunciation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (420 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 396-413. Filmogr. f. 414-416. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8252
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.