Représentations de la France des étudiants tai͏̈wanais de français à la fin de leur formation

par Hsin-ping Chi

Thèse de doctorat en Didactologie des langues et de cultures

Sous la direction de Geneviève Zarate.

Soutenue en 2004

à Paris 3 .


  • Résumé

    Dans les quatre départements de français des universités de Tai͏̈wan, les programmes d'enseignement se limitent essentiellement à la langue et à la littérature françaises. Cette position ne permet pas aux étudiants d'acquérir des compétences pratiques et professionnelles suffisantes pour se confronter, plus tard, à un marché du travail relatif au français, très restreint en raison des relations modestes entre la France et Tai͏̈wan. Dans ces conditions, pourquoi les étudiants tai͏̈wanais de français ont-ils choisi cette filière pour leur formation supérieure ? Quelles sont leurs espérances professionnelles ? A travers une enquête nationale par questionnaire, nous constatons que les étudiants tai͏̈wanais de français se trouvent, en fait, face à un double obstacle qui est, d'une part, le choix d'une filière en troisième position, à l'entrée à l'université, et qui est, d'autre part, une fois les études terminées, la confrontation brutale au marché de l'emploi, en décalage avec leurs espérances professionnelles. Dans cette recherche, il s'avère que le choix des filières et les espérances professionnelles des étudiants de français sont liés aux représentations qu'ils ont de la France à travers les médias et la formation universitaire, ainsi qu'à la mobilité étudiante. Cependant, ces représentations sociales, dont beaucoup font appel aux stéréotypes acquis dans le contexte socioculturel tawai͏̈nais, ne sont pas suffisamment fonctionnelles pour les orienter dans leur carrière professionnelle.

  • Titre traduit

    Representations of France by students of French in Taiwan at the end of their studies


  • Résumé

    In the four French Departments of Taiwanese universities, teaching programmes are basically limited to French language and literature. This context does not allow students to acquire sufficient practical and professional competencies to cope -later on - with a restrictive job market related to French due to limited relations between France and Taiwan. Under these circumstances, why have Taiwanese students in French chosen that subject for their higher education ? What are their career expectations? From a national survey based on questionnaires, we were able to point out that Taiwanese students in French encounter a double obstacle : on the one hand, students had to choose French as a third choice and on the other hand, once they have completed their studies, they are faced with the harsh reality of a job market not fitted to their career expectations. This survey shows that the students' representations on France they have gained through the media and university but also through student's mobility are linked to their choice in French and their career expectations. However, these social representations from which many stereotypes have been acquired within the cultural Taiwanese context, are not sufficiently functional to help them move to a career.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 585 p
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 427-444. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7969
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.