Des genres au genre féminin : la mixité des genres et l'écriture étouffée : lectures des paradoxes de l'oeuvre d'Eliza Haywood

par Chloé Churin

Thèse de doctorat en Anglais

Sous la direction de Serge Soupel.

Soutenue en 2004

à Paris 3 .


  • Résumé

    Dans l'œuvre foisonnante et complexe d'Eliza Haywood la question de l'utilisation des genres est indissociable du grand thème de la peinture de l'amour et des passions féminines. La représentation des passions contraint l'écriture à des emprunts extragénériques qui attirent l'attention du lecteur et lui intiment d'adhérer au caractère essentiel de cette représentation particulière de la femme. Rarement sereine, la femme est aussi passionnée qu'elle est comédienne ou poète. Ses désirs et ses emportements, mainte fois soulignés, coi͏̈ncident avec les apports du théâtre, de la poésie, de la satire ou de l'essai périodique au sein des œuvres. Paradoxe des genres, la marqueterie interne et la pluralité générique de l'écriture de Haywood aboutit à des effets ironiques qui se retournent contre l'utilisation de certain de ces genres. La poésie ou le théâtre dans l'œuvre font l'objet d'une satire menée par le narrateur. Ces contradictions obligent à considérer ce qui se dissimule derrière l'image centrale de la femme passionnée. En effet, cette insistance sur le thème des passions donne lieu à un questionnement d'ordre métalinguistique. La femme est d'autant plus éloquente qu'elle est soumise aux tourments des passions. C'est à une justification du talent de la femme écrivain que l'on assiste. Il est alors d'autant plus paradoxal que ce désir d'expression soit associé au jeu satirique de l'emprunt à des genres différents qui répond au désir inverse de réserve et de silence.

  • Titre traduit

    From genres to gender : plurality of literary genres and stifled writing : interpretation of the paradoxes in Eliza Haywood's works


  • Résumé

    In Eliza Haywood's complex and varied works, the use of literary genres is intimately connected to the main theme of women's passions. The representation of passion encourages the writer to resort to borrowed generic forms which attract the reader's attention, and suggest the importance of this singular vision of women. Rarely serene, women are also passionate actors and poets. Their fits and desires are often depicted, and coincide with the emergence of drama, poetry or essay within Haywood's works. Paradoxically, this generic complexity creates ironic effects, targeted at the genres themselves, so that poetry and drama are satirised by the narrators. These contradictions incite the reader to consider the interpretation of the motif of the passionate lady. The insistence of the passionate theme is in fact linked to a metalinguistic representation. Women are all the more eloquent as they are submerged by passion, and the talent of the women writer is thus justified. It is paradoxical that this desire for expression and creativity is associated to a satire on various genres which fulfils the directly opposed wish for modesty and silence

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (490 f.-[6] f. de pl.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 433-490. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7971
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.