L'insurrection catholique d'irlande de 1641 : entre histoire des représentations et histoire locale

par Karine Bigand

Thèse de doctorat en Études anglophones. Civilisation irlandaise

Sous la direction de Franck Lessay.

Soutenue en 2004

à Paris 3 .


  • Résumé

    L'insurrection irlandaise de 1641 fut le premier soulèvement majeur de la population catholique de l'île après la fin de la conquête de l'Irlande en 1603. L'insurrection débuta dans la province d'Ulster, récemment colonisée par un programme officiel d'implantation de protestants britanniques, et a longtemps été représentée comme un massacre prémédité et généralisé de protestants par des catholiques. Cette étude vise essentiellement à confronter la représentation dominante de l'insurrection à ce que l'on peut savoir de la réalité locale de ce soulèvement. Il s'agit à la fois d'étudier la place de cet événement dans l'histoire irlandaise et d'analyser sa signification quant au processus de colonisation qu'il interrompit. Ce travail, fondé sur l'exploitation des témoignages des victimes de l'insurrection, cherche à fournir un éclairage différent sur le sujet, en se concentrant sur les conditions de vie locale et les relations intercommunautaires existant avant et pendant l'insurrection.

  • Titre traduit

    The Irish insurrection of 1641 : history of its representations and local history


  • Résumé

    The 1641 rising was the first major insurrection of the Catholic population of Ireland since the island was finally conquered in 1603. The rising started in Ulster, where British Protestants had recently settled as part of the official scheme for the plantation of the province. The 1641 rising has long been represented as a general premeditated massacre of Protestants by Catholics. This study seeks to confront the dominant representation of the insurrection with what can be known of the local history of the event. The aim of this dissertation is to analyse both the place of the rising in Irish history and its meaning as regards the colonising process it interrupted. This research is based on the exploitation of the depositions left by the victims of the rising and tries to throw a different light on the matter by focusing on the local living conditions and cross-community relations that existed before and during the insurrection.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 514 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 475-506. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8020
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.