Femmes et pouvoir dans le théâtre tragique crétois (1590-1647)

par Konstantinos Ntantinakis

Thèse de doctorat en Études théâtrales

Sous la direction de Gilles Declercq.

Soutenue en 2004

à Paris 3 , en partenariat avec Université Sorbonne nouvelle-Paris 3. UFR d'études théâtrales (autre partenaire) .


  • Résumé

    Le Théâtre Crétois est le seul théâtre existant en Grèce à la suite du théâtre classique antique et le seul "signe" théâtral grec de la Renaissance; Dans les œuvres tragiques Erophile et Jérusalem Délivrée de G. Chortatzis, Le Sacrifice d'Abraham d'auteur anonyme et Rodolinos de I. A. Troi͏̈los, la question "femme et pouvoir" présente un grand intérêt pour la situation des femmes en Crète pendant cette période face aux multiples aspects du pouvoir. Malgré l'universalité de ce théâtre, et ses influences issues du théâtre italien, les personnages féminins ont une identité complètement grecque, et ils portent l'écho d'un vieux monde oublié, le monde matriarcal. La rhétorique des personnages féminins ne mène pas le lecteur à une problématique uniquement amoureuse, mais elle mène aussi à une problématique socio-politique : les héroi͏̈nes permettent aux auteurs crétois de personnifier des idées qui leur sont chères, dans une réalité historique grave, sous l'occupation vénitienne et la menace turque. Les exhortations des héroi͏̈nes contre les divers mécanismes du pouvoir sous lequel elles se trouvent reflètent l'expression de l'âme d'un peuple désespéré sous une puissance tyrannique.

  • Titre traduit

    Women and authority in the cretan tragic theatre (1590-1647)


  • Résumé

    The Cretan Theatre (1590-1647) is the only theatre existing in Crete following the ancient classic theatre and is also the only theatrical sign in the Greek Renaissance. The question "Women and authority" in the tragic plays (Erophile and Delivered Jerusalem of G. Chortatzis, The Abraham's sacrifice of anonymous author, Rodolinos of I. A. TroÔlos) presents a great interest on women's situation in Crete, during that period, facing the multiple sides of authority. Despite the universality of that theatre and its influences from the Italian theatre, women's characters are absolutely Greek and they also bring the echo of a forgotten world, the matriarchal period. The rhetoric of women's characters doesn't only lead the reader into the mere problem of love but also into a sociopolitical problem: the heroines allow the authors to personify ideas that they cherish, in a serious historical reality, under the Venetian occupation and the Turkish threat. The heroines' exhortations against the varied machinery of the power they suffer from reflect the soul of a people without hope under the burden of a tyrannical power.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (302 p., 248 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 283-294

Où se trouve cette thèse ?

  • Library : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7541
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.