Le cinéma cubain après la révolution

par Cecilia Ricciarelli

Thèse de doctorat en Études cinématographiques

Sous la direction de Michel Marie.

Soutenue en 2004

à Paris 3 , en partenariat avec Université de la Sorbonne nouvelle (Paris). UFR Cinéma et audiovisuel (autre partenaire) .


  • Résumé

    L'objet de cette thèse est l'étude du cinéma cubain après la révolution de 1959. L'évolution du concept de cinéma révolutionnaire est étudiée à travers l'analyse des films, des propos de cinéastes cubains, ainsi que des essais critiques et des œuvres théoriques produites tant à l'interieur qu'à l'exterieur de Cuba. Les influences esthétiques et leurs évolutions sont prises en considération pour mettre en relief l'autonomie stylistique que cette cinématographie a su développer. Une importante place est donnée au degré de liberté d'expression que les réalisateurs cubains ont vécu pendant les différentes décades, ainsi qu'au développement de la relation que les cinéastes ont maintenu avec le pouvoir étatique. Après avoir considéré le cinéma cubain de fiction dans sa complexité, pour en décrire l'évolution du point de vue théorique, une sélection de sept films a été analysée plus en détail. Quatre réalisateurs ont été choisis comme exemplaires dans l'évolution de cette cinématographie: Tomás Gutiérrez Alea, comme représentant de la naissance et du développement du cinéma cubain, Humberto Solás, comme la continuité de la tradition dans le présent, Orlando Rojas, comme l'espoir manqué, et Fernando Pérez, comme la perspective du futur. De tous leurs films ont été sélectionnés ceux qui traitent le thème de la contemporanéité. Ce travail montre comment les cinéastes cubains ont vécu une lutte intense pour maintenir leur liberté idéologique et artistique, en assumant la responsabilité d'être le 'visage de la révolution' et en même temps un instrument critique pour son amélioration. C'est de ces contradictions que se nourrit l'intérêt pour cette cinématographie, encore peu connue en Europe.

  • Titre traduit

    The Cuban cinema after the revolution


  • Résumé

    The goal of this Thesis is the study of the Cuban cinema after the Revolution of 1959. The evolution of the concept of revolutionary cinema is studied through the analysis of the films produced, the discussions with Cuban film-makers, and through the relevant theoretical works produced both within and outside Cuba. The aesthetic influences and their evolution are taken into account in order to prove the stylistic autonomy developed by this cinematography. An important part is devoted to the freedom of expression that the Cuban film-makers have experienced during the different decades, and also to the evolution of the relationship between the film-makers and the state. After having considered the Cuban fiction cinema in its complexity, in order to describe its evolution from the theoretical point of view, a sample of seven films has been analysed in detail. Four film-makers were selected as representative of the evolution of this cinema: Tomás Gutiérrez Alea, as the birth and the development of the Cuban cinema; Humberto Solás, as the continuity of this tradition to the present, Orlando Rojas, as the unrealised 'promises' and Fernando Pérez, as the origin for the future. The films selected were among those that deal with contemporary issues. This study illustrates how the Cuban film-makers experienced periods of intense struggle to maintain their artistic and ideologic freedom, attempting to put forward the responsibility of being the 'face of the revolution', and at the same time a critical instrument for its improvement. Such contradictions feed the interest for the complexity and originality of this cinema, still not widely known in Europe.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 488 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 439-455. Filmogr. p. 456-458

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7546
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.